Congo-Brazzaville: Chinese bridge - Rubène Ismaël Makaya et Dieu-Merci Biahombela vainqueurs de l'édition 2021

Chinese bridge ou la passerelle vers le chinois, est une compétition internationale de la langue chinoise. Les vainqueurs de l'édition 2021 Congo, ont reçu leurs prix.

Organisée par l'Institut Confucius en partenariat avec l'ambassade de la République populaire de Chine en République du Congo, cette compétition a connu deux catégories (étudiants et lycéens). Les vainqueurs des deux catégories iront en Chine pour participer à la compétition internationale.

A l'issue de la finale, Rubène Ismaël Makaya de Brazzaville, a été déclaré vainqueur de la catégorie étudiants avec 89,4 points. Il est secondé par Klausner Joss Likibi (Brazzaville) 88,6 ; Arthur Ahouasi (Pointe-Noire) 88,2 ; Lomede Ketivi Houakazolo (Brazzaville) 88 ; Michel Banzouzi Sita (Brazzaville) 85 ; Rousseau Assaka (Brazzaville) 84,4.

Quant à la catégorie lycéens, Dieu-Merci Lydel'or Biahombela, de Brazzaville a été déclaré vainqueur avec 88,5. Les autres lauréats sont Wizianel Lucreche Mpale Engandza (Brazzaville) 85,2 ; Confirmant Milandou (Pointe-Noire) 82 ; Succes Grdeon Elenga (Brazzaville) 81,2 ; Geovray Hugue Nguekela (Brazzaville) 80,7 ; Dorion Brailly Ngoth Ngoteni (Brazzaville) 78,5.

« J'exprime mes sincères remerciements à l'ambassade de Chine, puis aux entreprises chinoises, la banque sino-congolaise pour l'Afrique, StarTimes, China Road and Bridge corporation, CSCEC Congo Sarl, qui nous soutiennent dans l'organisation de cette compétition notamment dans la remise des cadeaux aux meilleurs candidats. Nous encourageons toujours les jeunes congolais à apprendre la langue chinoise. C'est important pour l'approfondissement de leurs études, car ils peuvent obtenir la licence, le master et le doctorat en langue chinoise », a déclaré le directeur chinois de l'Institut Confucius, Wang Yong Kang.

Pour l'attaché culturel à l'ambassade de Chine au Congo, Tong Yang, la compétition Chinese bridge est une opportunité pour les échanges culturels et éducatifs entre les deux pays. Chaque année, à travers cette compétition, il est toujours impressionné par le charme de la jeunesse congolaise, le talent, la passion, la diligence, la vision internationale.

« L'apprentissage de la langue chinoise, c'est un choix courageux, mais certainement un choix qui ne va pas vous décevoir. Dans ce processus, vous allez dialoguer avec la civilisation chinoise vieille de cinq mille ans en découvrant sa profondeur, vous pouvez récolter des opportunités scolaires et professionnelles comme fruit de l'excellence des relations sino-congolaises, et surtout vous pouvez devenir des ambassadeurs culturels de nos deux pays frères, tout simplement parce que la langue fait le pont entre les peuples ... », a indiqué Tong Yang.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X