Sénégal: L'Etat valide le programme de modernisation de la RTS d'un coût de 33 milliards

Matam — Le chef de l'Etat, Macky Sall, a promis vendredi la validation du programme de modernisation de la Radiodiffusion télévision publique sénégalaise (RTS, publique), dans le but de lui permettre de se doter d'une tour de dernière génération d'un coût de 33 milliards de francs CFA sur financement de l'Etat du Sénégal.

"Ce bâtiment, cette modernisation va coûter plus de 33 milliards de francs CFA. Nous ne sommes pas allés rechercher un partenaire technique étranger, mais c'est l'Etat qui le finance, parce que je considère que dans notre vision du développement, nous devons sortir de nos têtes cette idée d'assistance permanente", a-t-il déclaré.

Le président Sall procédait à l'inauguration de la chaîne régionale de télévision de la RTS (RTS 5) de Matam, mise en place après la RTS 3 à Tamba (est) et la RTS4 à Ziguinchor (sud-ouest).

Macky Sall souligne que la RTS marche sur ses traces en matière de territorialisation des politiques publiques.

"La RTS n'est pas seulement la chaîne nationale, c'est la première chaîne. C'est celle qui concentre en son sein, le plus grand nombre de professionnels de l'information et de la communication. Un personnel bien formé, dévoué, qui comprend le sens de sa mission", a-t-il magnifié.

Selon lui, par ces temps de diversité et de libération tous azimuts des ondes, des réseaux sociaux, il était " difficile pour une chaîne qui doit avoir un discours responsable, de pouvoir tenir sa place".

Le président de la République estime que la RTS doit être "performante" et que si elle a le soutien de l'Etat, elle peut s'en sortir grâce à la qualité de son travail.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X