Sénégal: Maison de la jeunesse et de la citoyenneté de Matam - Un « bijou » à réceptionner dans 7 mois

19 Juin 2021

Le président de la République a lancé les travaux de la Maison de la jeunesse et de la citoyenneté de Matam. Il a insisté auprès des architectes pour que la durée des travaux soit ramenée à sept mois. « Modèle achevé » devant prendre en charge les préoccupations de jeunes, cette structure offrira des avantages comparatifs.

Le président de la République, Macky Sall, a lancé, hier, les travaux de la Maison de la jeunesse et de la citoyenneté de Matam. Sur une superficie de 5000 m 2, juste à l'entrée de la ville qui gagne en extension, devrait sortir, dans les sept prochains mois, une Maison qui constituera un « modèle achevé de prise en charge de toutes les préoccupations de la jeunesse », selon Khalifa Ababacar Dia, le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et coordonnateur du projet.

Le symbolisme de la Maison de la jeunesse et de la citoyenneté de Matam est le même que celui des autres qui seront érigées dans toutes les capitales départementales. Le directeur de cabinet de faire ressortir les quatre dimensions de ces maisons. La première est qu'elles devront être un « creuset d'éducation » oeuvrant pour la citoyenneté et le civisme. « Nous aurons avec ces maisons de la jeunesse, pour la première fois, une structure qui forme les jeunes à la citoyenneté. Ce qui peut nous permettre d'aller vers le patriotisme. La formation se fera à l'aide de modules et de curricula bien pensés », s'est réjoui Khalifa Ababacar Dia. Aussi, les énormes potentialités artistiques et culturelles de certains jeunes devraient être mieux valorisées et encadrées pour une expression bénéfique. Cette dimension appelle à un « coaching des jeunes et un bon encadrement ».

Les maisons de la jeunesse et de la citoyenneté offriront un « guichet unique » où les jeunes pourront obtenir toutes les informations dont ils ont besoin sur le marché de l'emploi. La dernière dimension est l' « instance de gouvernance de ces maisons, dirigées par l'autorité préfectorale certes, mais aussi avec une implication de tous les autres acteurs et services ».

Le souci de répondre à l'une des principales préoccupations des jeunes (les loisirs), a amené à entrevoir la mise en place, dans ces maisons, de terrain de basket modulable en terrain de handball et volleyball. Des piscines et salles de gymnastique, jardins botaniques sont également prévus dans ces maisons qui auront une capacité d'accueil de 200 personnes.

Le financement des travaux de huit maisons départementales a déjà été inscrit dans le Budget de consolidation d'investissement. Et d'ici 2023, toutes les capitales départementales en disposerons. Les maisons de la jeunesse constituent une « mesure phare du Progamme Sénégal émergent dans la phase priorité jeunesse du président de la République qui voulait une structure d'animation pour les jeunes », a rappelé le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X