Tunisie: Une grève sectorielle est prévue dans le secteur financier pour revendiquer les augmentations salariales au titre des années 2020 et 2021

Tunis — La Fédération générale des banques et des institutions financières relevant de l'UGTT a décidé d'observer une grève sectorielle pour revendiquer les augmentations salariales au titre des années 2020 et 2021.

La Fédération a indiqué dans un communiqué publié, dimanche, que son conseil sectoriel se réunira demain lundi à Tunis pour fixer la date de la grève prévue dans les banques, les institutions financières et les compagnies d'assurance.

La décision de la fédération intervient suite à la réunion de son comité administratif tenue, hier samedi, et présidée par le secrétaire général adjoint chargé du secteur privé Mohamed Ali Boughdiri.

Le comité avait dénoncé «la volonté de l'Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) de se dérober aux négociations sociales », réitérant son appel à appliquer l'accord du 30 février 2021 signé entre les deux parties et stipulant le démarrage de ces négociations.

La partie syndicale a fait porter à l'APTBEF la responsabilité de la détérioration du climat social au sein du secteur, réitérant son attachement aux négociations sociales pour augmenter les salaires des employés du secteur bancaire, des compagnies d'assurance et de la Banque centrale de Tunisie.

Elle a, par ailleurs, appelé la Fédération Tunisienne des Sociétés d'Assurance (FTUSA) à accélérer l'achèvement des négociations aux niveaux procédural et financier.

IG

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X