Maroc: En manque d'inspiration, le WAC rate le coche

Pour la qualification à la finale de la C1, il faut procéder tout autrement

Un sacré coup de massue pour les Rouges. Le Wydad s'est incliné, contre toute attente, samedi au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, par 1 à 0 devant la formation sud-africaine de Kaizer Chiefs FC pour le compte de la demi-finale aller de la Ligue africaine des clubs champions.

Une défaite difficile à gober pour les Casablancais donnés favoris et qui se trouvent désormais en mauvaise posture. Ils ont compromis au plus haut point leurs chances de qualification à la finale, à moins de rendre une copie totalement différente samedi prochain à Johannesburg à l'occasion du match retour.

En tout cas pour cette manche aller, l'on a pu voir un Wydad manquant terriblement d'inspiration, ne parvenant pas à varier son jeu. Des joueurs qui insistaient à brûler la politesse à l'arrière-garde sudafricaine à travers des centres prévisibles que les défenseurs de l'équipe adverse réussissaient à dégager. D'ailleurs, les quelques rares occasions des locaux ont été sur des coups de pied arrêtés avec des ballons qui ont effleuré la transversale.

Si le WAC a dominé, sans convaincre, l'équipe de Kaizer Chiefs s'est contentée, grâce à son double rideau, de défendre, trouvant la faille à la 35ème minute suite à une réalisation de Samir Nurkovic qui a profité d'un flottement de l'axe central des Rouge et Blanc. Les misères du Wydad allaient se poursuivre de plus belle comme l'a si bien prédit le coach du club, Fouzi Benzarti, qui avait fait savoir que ce match ne ressemblerait en rien aux précédents face-à-face de la phase de poules : victoire par 4 à 0 des Rouges à Ouagadogou et défaite par 1 à 0 à Johannesburg. A propos de cette troisième confrontation directe, Fouzi Benzarti a souligné que l'adversaire n'a pu se créer aucune occasion au moment où le Wydad a dominé les débats et reste en mesure de renverser la donne lors du match retour.

C'est d'ailleurs le souhait de tous les supporteurs wydadis qui ont à cœur de voir leur club aller jusqu'au bout de l'épreuve, surtout que la finale de cette édition de la C1 aura lieu au Complexe Mohammed V de Casablanca. Mais pour ce faire, il va falloir parfaire une animation offensive, batailler dur et ne pas opter pour un schéma stérile menant tout droit vers une sortie au stade du dernier carré comme ce fut le cas la saison écoulée.

Pour ce qui est de la deuxième demi-finale disputée au stade Radès dans la banlieue de Tunis l'Espérance s'est inclinée devant Al Ahly sur la marque de 1 à 0, but de Mohamed Shérif à la 67ème minute. A noter que ce match qui s'est déroulé en présence de 5000 spectateurs a vu son coup d'envoi reporté d'une heure en raison d'échauffourées ayant éclaté entre les supporteurs et les forces de l'ordre à l'entrée du stade.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X