Maroc: Ouverture à Casablanca de la 3ème édition du Festival international de Luth

La 3ème édition du festival international de Luth, placée sous le thème "le luth, un patrimoine culturel humain" a été ouverte jeudi soir au théâtre Mohammed Zafzaf à Casablanca. L'ouverture de cette édition organisée par l'association Quatrième Art du 17 au 20 juin, a été marquée par des morceaux du répertoire de la musique andalouse et du patrimoine arabe et marocain.

A cette occasion, le président de l'association Quatrième Art, Mohcine Boufettal a indiqué dans une déclaration à la MAP que ce festival se veut une rencontre avec des musiciens de différents pays. Il a également fait savoir que cette édition, initiée en partenariat avec l'arrondissement de Maârif est marquée par la participation de musiciens issus de plusieurs pays notamment le Maroc, la Tunisie, l'Égypte, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l'Irak, Bahreïn, la Turquie, le Yémen, l'Allemagne et le Canada, relevant la détermination de l'association à organiser cette édition en dépit de la situation sanitaire mondiale.

M. Boufettal également souligné que le Luth (Oud) est un instrument qui reflète le lien culturel humain existant entre l'orient et l'occident et entre les différentes cultures arabe, islamique, andalouse et mondiale, de même qu'il contribue à la promotion de la créativité artistique arabe, relevant que le festival est un espace de partage culturel, de diversité, de tolérance et du vivre ensemble qui s'expriment par la voie de la musique.

A cette occasion, deux expositions seront organisées à l'entrée du théâtre Mohammed Zefzaf. Cette édition, qui rendra hommage à des personnalités artistiques, connaîtra également l'organisation de plusieurs conférences sur le luth avec la participation de chercheurs et universitaires et l'attribution de prix dont « le prix de la création », « le prix de la fabrication de Luth » et un prix dédié aux jeunes s'intéressant à cet instrument musical.

Plus de: Libération

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X