Togo: Mlle Mariella Kampatibe portée à la tête du nouvel exécutif du CCNE

Au terme d'une cérémonie présidée ce Samedi 19 Juin 2021 à Lomé par la ministre de l'Action sociale, de la Promotion de la femme et de l'Alphabétisation, Mme Adjovi Lonlongno Apédo, il a été installé le bureau exécutif du CCNE (Conseil Consultatif National des enfants). Il s'agissait d'une cérémonie qui fait suite à un atelier de trois jours qui a réuni dans la capitale togolaises des jeunes enfants venus des différentes régions du Togo et au bout duquel, Mlle Mariella Tengale Kampatibe a été élue par ses pairs pour présider aux destinées de ce Conseil.

Et cette cérémonie d'installation a été l'occasion pour les autorités présentes et qui n'avaient ménagé aucun effort pour que cette installation du bureau exécutif national devienne une réalité, de prendre la parole pour entre autres prodiguer d'utiles conseils aux membres de ce bureau mais également aux jeunes enfants du Togo qui aspirent à devenir des leaders de demain.

D'abord la ministre Adjovi Lonlongno Apédo. Si elle a dit voir dans cette installation du bureau exécutif national la concrétisation des aspirations des uns et des autres en vue d'un aboutissement heureux de ce processus, elle a indiqué ne douter un seul instant de ce que, tous les élus, en acceptant être membre de ce bureau, mesurent la responsabilité et la confiance placée en eux par leurs pairs. Aussi, a-t-elle fait constater qu'après cette installation, de grands défis restent à relever. C'est dans cette optique de travailler ensemble avec ces jeunes gens pour relever ces défis que la titulaire du portefeuille de l'Action sociale, de la Protection de la femme et de l'Alphabétisation, a invité les partenaires dont Plan International Togo et l'UNFPA « à contribuer au bon fonctionnement de ce bureau ». Enfin, a-t-elle rassuré du soutien d gouvernement.

Dans la même dynamique que le membre du gouvernement togolais, la Représentante résidente de Plan International Togo, présidente à cette cérémonie, a convié les membres de l'exécutif de ce Conseil consultatif national des enfants du Togo, à se rendre compte de ce que durant leurs deux ans de mandat (2021-2023), des millions d'enfants togolais comptent sur eux. Elle a ensuite vu dans cette opportunité qui leur est offerte, une occasion d' « apprendre à diriger », tout en continuant « l'école avec tout le sérieux nécessaire ». Le bureau est invité à cultiver l'excellence et à servir d'exemple aux enfants togolais pour leur donner l'opportunité de s'épanouir » par son entremise.

Présidente de ce bureau exécutif du CCNE, Mlle Kampatibe, est bien en phase avec les autorités : « Nous nous engageons à lutter pour la promotion du droit des enfants, à travailler avec toutes les structures pour permettre à tous les enfants du Togo de jouir de leurs droits », a-t-elle promis. Et elle mesure bien l'ampleur de la tâche qui les attend, puisque confiant que « Plusieurs défis à relever pour l'épanouissement enfants au Togo nous attendent. Avec le soutien de mes amis, au sein de la CCNE, nous mettrons tous les moyens à notre disposition à contribution pour les relever. Ce sera bien-sûre de concert avec nos partenaires et l'Etat togolais à qui nous disons déjà merci pour le soutien qu'ils auront à nous apporter ».

Coordonnatrice intérimaire du Projet de renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits des enfants au Togo, Mme Adjoa Alaka, a situé le contexte de cette installation du CCNE dans le projet dont elle assure la coordination. Et comme explication apportée par cette dernière, « dans le cadre du projet de renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits des enfants au Togo, l'un des résultats est de permettre à ce que les organisations des enfants et jeunes puissent avoir les capacités nécessaires pour participer au développement de la nation en mettant l'accent sur comment faire en sorte que le gouvernement puisse considérer les questions de droit de l'enfant au niveau des planifications. Le CCNE a pour mission principale d'accompagner leurs pairs à tous les niveaux pour participer aux différentes instances de décision dans le contexte de décentralisation au Togo. Il s'agit de faire en sorte que les enfants soient à même de collaborer avec les leaders communautaires, les communes pour ressortir les préoccupations qui sont en lien avec l'apprentissage des enfants, l'éducation et l'épanouissement. Les enfants eux-mêmes parleront de leurs problèmes et feront en sorte que les responsables les remontent au niveau des planifications avec des budgets qui pourront les accompagner ceci pour leur propre épanouissement et leur protection ».

Pour information, cette installation du CCNE s'inscrit dans la droite ligne de la commémoration de la Journée de l'Enfant Africain, observée le 16 Juin de chaque année.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X