Angola: La police renforce la lutte contre le trafic de carburant

Cabinda (Angola) — Les forces conjointes de la police nationale et des organes de défense et de sécurité ont intensifié, ces derniers jours, les micro-opérations de lutte contre le trafic de carburant.

Dans la commune frontalière de Massabi, dans la commune de Cacongo, à environ 90 km au nord de Cabinda, un camion-citerne transportant 20 mille litres de gasoil a été appréhendé en flagrant délit vendredi, qui transbordait la citerne pour bidons de 20 et 25 litres.

Un communiqué de la police arrivé ce samedi à l'ANGOP indique également que, lors de l'opération, trois citoyens nationaux, auteurs présumés du trafic, ont été arrêtés et 200 000 kwanzas ont été saisis, valeur utilisée dans une tentative de corruption de policiers.

Les trafiquants de carburant à Cabinda, qui achètent officiellement des quantités de carburant au terminal océanique de Futila (TOC), en tant que revendeurs de produits pétroliers, ont détourné de grandes quantités vers les zones frontalières, où se trouvent des bombes cachées pour un détournement illégal le long des frontières avec la RDC et le Congo Brazzaville.

Les présumés trafiquants de carburant ont été déférés devant les tribunaux pour des poursuites judiciaires ultérieures.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X