Sénégal: Le pays renoue avec la Fête de la musique, ce 21 juin

20 Juin 2021

Les belles sonorités seront au rendez-vous, le 21 juin, pour célébrer la Fête de la musique au Sénégal.

Après une année sabbatique, la fête de la musique reprend ses droits au Sénégal. Pour le 21 juin 2021, à travers tout le territoire, le Comité national sénégalais de la fête de la musique a concocté un programme assez inclusif. À l'affiche, il y a Wally Seck, Ashs The Best, Titi, Ngaaka Blindé, Samba Peuzzi, Iss 314, Alias Diallo, entre autres pour le grand concert à la Place de la Nation. Il y aura d'autres tribunes à Dakar, le même jour, au Théâtre national Daniel Sorano avec l'Ensemble lyrique traditionnel, à Pikine, Guédiawaye, Hlm, la Maison de la culture Douta Seck, aux Parcelles assainies et au Centre culturel régional Blaise Senghor. Les autres centres culturels régionaux vont également recevoir les activités de cette journée mondiale.

Ce sera aussi l'occasion de commémorer cinq figures de la musique. Il s'agit de Lamine Faye (Lemzo Diamono), Latyr Diouf (premier manager de Youssou Ndour et ancien Dg de Saprom), du technicien Moustapha Kane, du rappeur et producteur Xuman et, enfin, Thione Seck. «Vous remarquerez que nous avons inclus tous les segments de la musique. Il fallait rendre hommage à ces gens qui ont rendu grand service à cet art et à la culture. Quant aux artistes devant animer les concerts, nous nous sommes basés sur la notoriété, les révélations et le genre», a dit Moustapha Goudiaby, président de la commission programmation et président des managers du Sénégal. Il s'est exprimé, au Centre culturel Blaise Senghor, lors d'une conférence de presse. À côté de ces festivités, il y aura aussi des panels pour réfléchir sur l'état et l'évolution de la musique au Sénégal.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X