Cote d'Ivoire: Retour de Gbagbo - En route vers la réconciliation ?

interview

Les attentes sont nombreuses après le retour de l'ancien président dans ce pays encore meurtri par deux décennies de violences politiques.

Un avenir politique est-il possible pour le cofondateur du Front populaire ivoirien ? C'est probable, répond l'analyste politique André Silver Konan qui rappelle toutefois que Laurent Gbagbo est menacé par une condamnation à vingt ans de prison. Entretien :

DW : Laurent Gbagbo est retourné hier (17.06) en Côte d'Ivoire après dix ans passés en prison à la Haye. Que peut on attendre de ce retour ?

André Silver Konan : ce qu'il faut attendre du retour de Laurent Gbagbo, c'est le début de la décrispation de la scène politique en Côte d'Ivoire. Je pense que c'est un tournant décisif qui marque le début d'une certaine clarté et une certaine visibilité, un certain apaisement dans le discours politique. C'est du moins ce que l'on espère.

DW : Nombreux sont ceux qui parlent aujourd'hui d'une réconciliation. C'est un mot qu'on entend de plus en plus. Est ce que cette réconciliation est envisageable ? Et si oui, sous quelle forme ?

André Silver Konan : la réconciliation nationale en Côte d'Ivoire est aujourd'hui devenue un élément de language essentiel dans les discours politiques. Mais à mon avis, je peux me tromper. La réconciliation ne viendra pas parce que cela a été décrété. La réconciliation viendra du fait de l'équité de la justice.

DW : est ce qu'un avenir politique est aujourd'hui possible pour Laurent Gbagbo ?

André Silver Konan : il est clair que Laurent Gbagbo a un avenir politique. Il est rentré en Côte d'Ivoire. Il va prendre les rênes du FPI, qui est bien sûr, un parti politique divisé, on verra qu'il va faire pour la réunification de son parti. Hier, il a eu un discours moins politique, privilégiant l'observation de son double deuil, d'abord celui de sa mère et celui de son fidèle ami Sangaré Abou Drahamane. Par la suite, on verra l'orientation qu'il va donner à son engagement public. Mais une chose est certaine, c'est qu'il n'a pas pris sa retraite politique.

DW : est ce qu'au niveau judiciaire en Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo pourrait être amené à se présenter devant la justice ?

André Silver Konan : cela participe du pouvoir du président Alassane Ouattara de tenir Laurent Gbagbo, qui est condamné par la justice ivoirienne à 20 ans de prison et ne bénéficie pour l'heure d'aucune grâce ni d'amnistie. Mais on verra le discours d'Alassane Ouattara le 6 août, veille de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, date habituelle à laquelle il prend certaines mesures. Peut être qu'une grâce viendra, peut être qu'une amnistie viendra. On n'en sait rien.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: DW

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X