Congo-Kinshasa: Le président Félix Tshisekedi dénonce encore les pratiques mafieuses dans l'armée

Photo Présidence RDC.
Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi

Le président congolais Félix Tshisekedi a dénoncé, samedi 19 juin, des pratiques mafieuses et de « magouilles » au sein des forces armées et des institutions du pays. Ces propos ont été tenus à Bunia, capitale de l'Ituri, lors d'un échange avec les représentants de la population de la province.

« Il y a un problème d'effectifs dans notre armée, lance le président congolais Félix Tshisekedi ce samedi. On se rend compte, en fait, qu'il y a beaucoup de magouilles qui minent nos forces de sécurité. Il s'est développé en même temps que la mafia, ici, la même mafia dans l'armée, dans nos institutions. Il n'y a pas que l'armée et la police. On l'a vu, regardez, au Sénat récemment. C'est toute cette loi de l'omerta, la loi du silence. On tue en silence, on magouille en silence. »

Le président s'est aussi dit insatisfait du rendement de la Justice : « Il y a un problème d'effectifs dans notre armée. C'est contre ça qu'il faut s'attaquer. Donc il faut détricoter cela, patiemment, mais fermement, avec énergie. On a parlé de justice, ici. C'est l'une de ma raison, d'ailleurs, d'être insatisfait pour le moment, parce que la justice, vraiment, est un des ventres mous de notre administration. »

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X