Cote d'Ivoire: Laurent Gbagbo apparaît en public pour la messe à la cathédrale du Plateau

Le Front populaire ivoirien (Fpi) reste convaincu que la détention de Laurent Gbagbo est un « complot planifié de longue date ».

Il s'était accordé quelques jours de repos après son retour en grandes pompes en Côte d'Ivoire jeudi dernier. Et c'est ce dimanche 20 juin que Laurent Gbagbo a choisi pour sa première apparition publique. L'ancien président a créé la surprise en assistant à la messe dominicale à la cathédrale du Plateau, le quartier des affaires d'Abidjan. Une sortie qui a suscité un plein d'émotions chez les fidèles présents.

Hormis les cadres de son parti, personne n'était au courant de la présence de Laurent Gbagbo à la cathédrale Saint-Paul du Plateau. En le voyant sortir de son véhicule, vêtu d'une chemise blanche, épaulé par son service d'ordre, les quelques fidèles retardataires prennent le temps de le saluer avant de pénétrer dans l'enceinte du lieu de culte.

Deux heures de sermon et de cantiques défilent, avant que monseigneur Jean-Pierre Kutwa n'invite l'ex-chef d'État à monter sur scène. Les fidèles, qui se retenaient jusqu'à présent, entrent en effervescence.

Le cardinal Jean-Pierre Kutwa offre un chapelet blanc à Laurent Gbagbo, puis lui adresse quelques mots sur l'actualité socio-politique du pays : « Le train de la réconciliation est sur les rails, mais il faut que le train aille jusqu'à la gare de la paix. »

L'ancien président n'a pas prononcé un mot, l'excitation est pourtant toujours palpable au sortir de la messe : « De voir notre président parmi nous ce matin, nous sortons avec une belle note. Nous sommes dans l'émotion, c'est vraiment notre président », insiste une fidèle. « Vraiment, je suis très ému, j'ai encore les larmes aux yeux, commente un paroissien. Parce que cela démontre que la foi fait gagner les batailles. »

Laurent Gbagbo prévoit de se rendre dans son village de Mama, « sûrement dans la semaine », confie l'un de ses proches.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X