Ouganda: Nouvelles restrictions face à la flambée de cas de Covid-19

Les déplacements en transports privés ou publics sont désormais interdits partout dans le pays, à l'exception des véhicules touristiques et des travailleurs essentiels. Le couvre-feu débute à 19h, au lieu de 21h précédemment, les lieux de culte, les événements sportifs sont suspendus, et ce pendant 42 jours. Comme un retour aux restrictions imposées pour le premier confinement en mars 2020.

Dans les rues de Kampala, les nombreuses files de piétons ont remplacé le trafic habituel de la ville. sans bus ou moto-taxis, beaucoup ont dû marcher de longues heures pour aller travailler. C'est le cas de William, propriétaire d'un cyber-café. « Aujourd'hui j'ai dû marcher de chez moi jusqu'ici pendant trois heures. Et je vais devoir fermer tôt pour rentrer avant le couvre-feu. »

Sur les grands axes de la ville, de nombreux barrages de police contrôlent les quelques véhicules qui circulent encore sur les routes. Assis sur un banc devant un magasin, Hakim n'a pas pu se déplacer jusqu'à son lieu de travail. « Je ne sais comment je vais me débrouiller. Si je travaille un jour, le lendemain je peux manger, si je ne travaille pas, je ne mange pas. Je ne sais pas comment je vais survivre. »

Les masques, abandonnés pendant plusieurs mois quand le nombre de cas de Covid-19 étaient bien plus faibles, cachent de nouveau les visages. Immaculate en porte deux l'un sur l'autre. Elle veut prendre le plus de précautions possibles. « Les choses sont sérieuses, le Covid est bien là. Mais je respecte les distances sociales, je mets du gel hydro-alcoolique, on fait en sorte de se protéger ».

Le nombre de cas de Covid-19 s'est multiplié en quelques semaines dans le pays : depuis le début du mois de juin, près de 20000 cas ont été enregistrés.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X