Afrique de l'Ouest: La Guinée déclare la fin officielle de la résurgence de l'épidémie d'Ebola

La Guinée a vaincu cette fois-ci très rapidement la maladie à virus Ebola réapparue dans le sud du pays en février dernier. Les autorités sanitaires nationales ont rapidement mis en œuvre la riposte, avec le soutien de l'OMS et ses partenaires, en s'appuyant sur l'expertise accumulée dans la lutte contre Ebola dans le pays entre 2013 et 2016.

« Je suis heureux de déclarer au nom du chef de l'Etat la fin de la résurgence de l'épidémie de la maladie à virus Ebola en Guinée ». L'honneur est revenu au ministre de la Santé, le médecin-général Rémy Lamah d'annoncer sous des applaudissements nourris la fin de la maladie à virus Ebola en Guinée.

Mais, ce n'est pas sans difficultés comme nous le confirme le préfet de N'Zérékoré, Saa Leno. « C'était les difficultés avec les citoyens, les populations surtout les zones qui étaient affectées, il y avait souvent des réticences, mais, il fallait passer par la sensibilisation, nous avons donc à contribution les autorités locales et même les autorités morales pour que les gens comprennent, que chacun sache qu'il doit participer à ce combat ».

Il ne faut surtout pas désarmer, il faut aller très loin et très vite pour éviter encore une résurgence de la maladie.

Alfred Ki-Zerbo est le représentant de l'OMS en Guinée. « Non, c'est fini aujourd'hui, et donc la phase de consolidation commence, et demande à ne pas désarmer les efforts, au contraire, nous interpelle à maintenir une veille sanitaire en Guinée, mais aussi en lien avec les pays voisins à travers la collaboration transfrontalière ».

La Guinée a reçu environ 24 000 doses de vaccin et plus de 10 000 personnes ont été vaccinées dont des travailleurs de santé en première ligne.

A La Une: Ebola

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X