Afrique: L'OMS intensifie son action pour améliorer la sécurité sanitaire des aliments et protéger les populations contre les maladies

Un nouveau manuel aide les pays à évaluer les causes, l'ampleur et la répartition des maladies d'origine alimentaire

On recense chaque année 600 millions de cas de maladies d'origine alimentaire. En 2010, 420 000 personnes sont mortes à cause de maladies comme les infections à salmonelles et à E.coli, dont un tiers d'enfants de moins de cinq ans. On estime que ce chiffre augmente d'année en année, mais il est difficile de se faire une idée précise de l'impact réel des maladies d'origine alimentaire dans le monde.

Pour remédier à ce problème, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a élaboré un manuel destiné à aider les pays à mesurer la charge de morbidité liée aux maladies d'origine alimentaire et à identifier les besoins du système de sécurité sanitaire des aliments et les lacunes en matière de données, afin qu'ils puissent renforcer leur infrastructure nationale et mieux protéger la santé de leur population.

« L'alimentation doit soutenir et favoriser la santé humaine, et non lui nuire, a déclaré le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le nouveau manuel de l'OMS aidera les pays à collecter et à analyser des données qui permettront la réalisation d'investissements durables dans la sécurité sanitaire des aliments. La pandémie de COVID-19 a révélé les liens intimes entre la santé des êtres humains, des animaux et de la planète qui nous fait vivre. L'OMS continuera d'œuvrer avec ses partenaires dans l'esprit de l'approche « Un monde, une santé » pour mettre les communautés à l'abri des maladies d'origine alimentaire. »

En 2020, l'Assemblée mondiale de la Santé a adopté une nouvelle résolution chargeant l'OMS de surveiller la charge mondiale des maladies d'origine alimentaire et des zoonoses aux niveaux national, régional et international, et d'établir d'ici à 2025 un nouveau rapport sur la charge mondiale de morbidité attribuable aux maladies d'origine alimentaire s'appuyant sur des estimations actualisées de la mortalité, de l'incidence et de la charge de morbidité.

L'Organisation réunit à nouveau son groupe de référence sur l'épidémiologie des maladies d'origine alimentaire avec 26 nouveaux experts internationaux. Ce groupe a pour principales fonctions de conseiller l'OMS sur les méthodes d'estimation de la charge mondiale des maladies d'origine alimentaire, de suivre les indicateurs mondiaux de la sécurité alimentaire et de mesurer les progrès réalisés dans ce domaine.

Il existe plus de 250 risques alimentaires qui peuvent provoquer divers problèmes de santé, comme des maladies aiguës ou de longue durée, et même la mort. En 2015, lors de la précédente réunion du groupe de référence sur l'épidémiologie des maladies d'origine alimentaire, l'OMS a publié un rapport historique qui a révélé, pour la toute première fois, la charge que représentent les maladies d'origine alimentaire pour la santé publique mondiale, sur la base de 31 risques d'origine alimentaire[1]. Ce rapport a mis en évidence les répercussions considérables sur la santé que peuvent avoir les aliments impropres à la consommation et a souligné la nécessité d'une action forte et soutenue.

Un webinaire (en anglais) organisé le 29 juin fournira de plus amples informations sur le manuel.

À propos de l'Organisation mondiale de la Santé

L'Organisation mondiale de la Santé est l'organisme chef de file en matière de santé dans le système des Nations Unies. Fondée en 1948, l'OMS collabore avec 194 États Membres, dans six Régions et dans 149 bureaux, pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les populations vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu'un milliard de personnes supplémentaires bénéficient de la couverture sanitaire universelle, qu'un milliard de personnes supplémentaires soient mieux protégées face aux situations d'urgence et qu'un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d'un meilleur état de santé et d'un plus grand bien-être.

Pour obtenir des données actualisées sur la COVID-19 et des conseils de santé publique afin de vous protéger contre le coronavirus, veuillez consulter le site Web www.who.int et suivez l'OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube, Twitch (en anglais).

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X