Cote d'Ivoire: Fondation Sephis/Autonomisation de la femme - 36 jeunes entrepreneures à l'assaut du marché ivoirien

La cérémonie de graduation des 36 jeunes femmes entrepreneures bénéficiaires de la 4e édition du programme de mentorat et de leadersphip « the african women of the future fellowhship (Awf ) », s'est tenue, le 17 juin 2021, à l'espace Yemad, à Abidjan-Riviera. Cet événement a été présidé par la ministre la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Belmonde Dogo.

Cette initiative de la Fondation Sephis est mise en œuvre avec l'appui de la coopération allemande à travers la Giz et son programme pour l'emploi et la promotion des PME en Côte d'Ivoire « invest for jobs ».

La présidente de la Fondation Sephis, Sephora Kodjo, s'adressant aux lauréates, leur a demandé d'être des femmes fortes, efficaces et déterminées. Tout en leur souhaitant le meilleur dans la mise en pratique des connaissances acquises durant cette formation qui a duré six semaines.

L'objectif du programme Awf, a-t-elle souligné, vise à permettre aux jeunes femmes d'acquérir des compétences managériales, de créer des emplois et de devenir des modèles dans l'écosystème des affaires.

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Belmonde Dogo, a félicité la présidente de la Fondation pour son engagement dans l'autonomisation de la femme. Aussi, a-t-elle indiqué que, le gouvernement salue cette initiative. Pour la ministre, la réussite passe nécessairement par la formation. C'est pourquoi, elle a conseillé à ces jeunes femmes porteuses de projets de s'armer d'abnégation. « Soyez des modèles pour les autres jeunes filles. Votre seule limite, c'est vous-mêmes. Rien ne doit arrêter votre ambition. N'ayez pas peur d'échouer. »,a-t-il exhorté.

L'invité spécial, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Touré, s'est dit satisfait des projets présentés par des lauréates. Il a donc promis de financer quelques-uns, tout en encourageant ces jeunes femmes entrepreneures à la persévérance et à la détermination seules clés de succès.

Marton Koever, représentant l'ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne a, quant à lui, affirmé que ces 36 bénéficiaires ont été formées pour créer de la valeur ajoutée en Côte d'Ivoire. Il a témoigné du satisfecit de l'Allemagne à soutenir ce programme. A l'instar des autres intervenants, il a exhorté ces jeunes femmes à ne pas céder au découragement. Avant de procéder au lancement de la 5e édition du programme AWF. «Ayez des rêves, mais aussi des objectifs bien définis qui seront pour vous une boussole. Soyez prêtes à pousser les portes qu'il faut», a lancé le directeur pour l'emploi et la promotion des PME en Côte d'Ivoire; invest for jobs, Marc Levesque.

Au nom des récipiendaires, Alice Gnapa a remercié la fondation, les partenaires et les mentors pour cette formation, affirmant qu'elles repartent plus fortes que jamais. « La Côte d'Ivoire peut compter sur les 36 jeunes filles pour assurer la révèle», a-t-elle promis. Elle a, par ailleurs, invité les bonnes volontés à financer leurs projets. « Aidez-nous à faire grandir nos entreprises en finançant nos projets », a sollicité Alice Gnapa.

Pour sa part, la présidente de la fondation Sephis, Sephora Kodjo a annoncé une étroite collaboration entre la Fondation Sephis, la Giz et Ecobank dans le but de financer les projets des jeunes femmes entrepreneures.

M. Paul-Harry Aithnard, Directeur général de Ecobank Côte d'Ivoire et Directeur régional exécutif pour la zone Uemoa a fait savoir que sa structure, à travers son programme ellever, veut régler le problème de financement des entreprises portées par des femmes. Cette collaboration va permettre aux femmes d'avoir accès au programme ellever.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X