Sénégal: Festival de jazz de Saint-Louis - Awa Ly marque son retour quatre ans après

De l'envoyée spéciale de l'APS, Fatou Kiné Sène

Saint-Louis, 20 juin (APS) - La "jazz woman" franco-sénégalaise Awa Ly a marqué son retour sur la scène du festival de jazz de Saint-Louis après sa première participation en 2018.

"Je suis heureuse et touchée et pleine de gratitude d'avoir cette opportunité d'être à nouveau sur la scène du Saint-Louis jazz", a déclaré d'emblée la chanteuse, qui a ouvert vendredi la 29e édition du festival.

"Je ne le donnais pas pour acquis le fait d'être là, c'est une grande joie", a-t-elle lancé, devant un public venu nombreux et acquis à sa cause et qui s'est montré participatif durant le show.

Elle distille les mélodies "d'amour" de son dernier album au goût du jour, car "Safe and Sound", avec une tonalité philosophico-spirituelle, invite à une introspection soutenue sur l'état du monde et l'avenir de la planète dans ce contexte morose dû à la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Awa Ly, "honorée et privilégiée" d'ouvrir cette manifestation internationale, manie sa voix à sa guise pour faire valser ses mélomanes entre le jazz, le blues ou parfois le pop et le gospel. Dans un style parfois acoustique où sa voix et la guitare de Brahim Wone se mélangent.

Cette année, elle est en duo avec le guitariste Brahim Wone, une complicité qui rappelle celle de 2018 avec l'instrumentiste Hervé Samb.

Toutes les chansons offertes au public font référence à l'amour, ce qui fait dire à l'artiste que "l'amour est la base de la vie".

"Tout est basé sur l'amour, il est la base de nos relations, nos échanges, c'est ce qui nous lie. C'est juste. On le sait de manière inconsciente, il faut le conscientiser et cela arrangera beaucoup de choses sur notre planète", fait valoir Awa Ly.

Elle a eu à concrétiser un de ses rêves sur scène en chantant en duo avec le koriste Ablaye Cissokho sur un titre parlant de la "responsabilité des donneurs de vie".

Awa Ly estime qu'il faut accompagner, soutenir les enfants mis au monde pour qu'ils grandissent dans cet amour et qu'ils en donnent, eux aussi. "Il y a beaucoup de difficultés quand il n'y a pas d'amour", lance-t-elle.

"Je trouve toujours du plaisir à faire des rencontres, ma vie est faite de rencontres. Je ne peux pas être seul, j'aime partager et être accompagné", dit quant à lui Ablaye Cissokho.

"C'est Awa qui a écrit les paroles de la chanson +Woulou la lou+, il faut qu'on s'occupe des enfants, les gens n'ont plus le temps, et le monde est devenu une jungle, les enfants ont besoins d'être préparés", explique-t-il.

D'origine sénégalaise - ses parents viennent de Dakar -, Hawa Ly est née et a grandi à Paris (France), mais vit aujourd'hui à Rome (Italie), où tout a commencé pour la jazz woman.

Elle a abandonné une carrière prometteuse - commerce international dans l'audiovisuel - pour se consacrer à la musique, devenue sa passion depuis une dizaine d'années.

Elle a à son actif d'autres albums parmi lesquels "Live to Feather" (cinq et une plume), sorti il y a cinq ans. Le festival de jazz de Saint-Louis se poursuit avec une ambiance de fête, même si ce n'est pas celle à laquelle il avait habitué son public avant la pandémie de Covid-19.

Pour la clôture ce dimanche, le groupe "Missal de la Patte d'Oie fera son retour sur la scène du festival.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X