Togo: La veuve togolaise célébrée par anticipation à Lomé par l'ONG FONDAVO

Le monde célèbre chaque 23 juin 2021, la journée internationale de la veuve. Au Togo, en prélude à cette journée, le Fonds d'Aide aux Veuves et Orphelins (FONDAVO) a organisé ce dimanche 20 juin 2021 à Lomé, une rencontre à l'endroit des veuves.

Placée sous le thème, "les veuves face aux défis sanitaires de la Covid-19", cette rencontre a permis d'offrir aux veuves, des dons en vivres ainsi que des microcrédits. Aussi, l'ONG FONDAVO a offert à chacune de ces femmes, un bilan de santé.

Selon Dr Charles Birrégah, président-fondateur de l'ONG FONDAVO, les femmes veuves éprouvent d'énormes difficultés pendant cette période de coronavirus surtout dans la prise en charge de leur santé. Il a précisé que c'est pour cela que l'ONG FONDAVO a décidé de leur faire un bilan de santé.

« La situation au Covid-19 a paralysé les activités dans tous les secteurs et les veuves n'en sont pas épargnées. Le problème principal des veuves dans ce contexte de Covid-19, c'est leur santé parce que, n'ayant plus les moyens, elles n'arrivent plus à se prendre en charge. Il est donc encore plus indispensable pour les femmes veuves qui se retrouvent seules de pouvoir accéder à une couverture sociale ou à d'autres aides financières pour elles et leurs enfants », a-t-il affirmé.

Il a également lancé un appel à tous les Togolais à venir en aide aux veuves et orphelins sur le plan financier, psychologique, médical. « Aujourd'hui, quand nous voyons ce qui se passe au Sahel, en Somalie, les djihadistes sont pour la plupart des orphelins dont on ne s'est pas occupé. Donc s'occuper des veuves et orphelins, c'est d'anticiper pour éviter ces genres de problèmes », a souligné Charles Birrégah.

Il faut souligner que le don est composé de riz, sardines, spaghetti, huile végétale, tomate en boîte, pâte alimentaire etc... Il a été distribué à près de deux cent femmes.

Les bénéficiaires ont de leur côté, remercié l'ONG FONDAVO qui, selon elles, comble leurs attentes. « C'est un ouf de soulagement, nous avions perdu complètement espoir mais avec les gestes de FONDAVO, nous avons retrouvé le sourire, la joie. La scolarité de nos enfants, nos loyers, notre santé sont pris en charge. L'association nous donne également des microcrédits pour que nous puissions faire de petits commerces pour être autonome », a fait savoir Clarisse Sonhaye, présidente des veuves.

L'ONG FONDAVO a par ailleurs exprimé plusieurs attentes à l'endroit des pouvoirs publics entre autres, l'abolition des rites de veuvage, la suppression de l'article 412 du nouveau code de la personne et de la famille, la construction des logements sociaux dans chaque préfecture pour les veuves abandonnées.

Créé en 1995, le Fonds d'Aide aux Veuves et Orphelins (FONDAVO) lutte contre les discriminations faites à l'endroit des veuves et orphelins et leur apporte des soutiens financiers, des vivres et non-vivres à travers diverses actions sociales. Elle regroupe plus de 300 veuves et 200 orphelins.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X