Cote d'Ivoire: Guéguerre entre les cadres Rhdp de Jacqueville / Beugré Joachim, maire Rhdp - « Jacqueville n'est pas l'héritage de quelqu'un »

Le maire Rhdp de Jacqueville, Beugré Joachim est remonté contre les cadres de son parti à Jacqueville, surtout après les élections législatives du 12 juin dernier. Pour lui, cette élection était « Rhdp contre Rhdp ». Il l'a dit lors de la conférence de presse qu'il a animée le jeudi 17 juin dernier à Jacqueville en présence du nouveau député élu, Lobo Ancket, et des autorités coutumières de la commune et des Ong. D'ailleurs, pour Beugré Joachim, ses adversaires du Rhdp ne sont pas contents de son ascension au sein du parti et sur le terrain politique « J'ai voulu arrêter le désordre » a-t-il assené.

Jubilant après la victoire de son poulain élu en indépendant, il a affirmé avec un brin de fierté « J'ai voulu montrer que c'est moi qui maitrise le terrain à Jacqueville. Je suis le maitre de Jacqueville ». Cependant, le maire a déclaré qu'il est toujours cadre du RHDP en dépit de ce que ses détracteurs racontent. Accusé d'avoir supporté un indépendant au détriment du candidat officiel du parti lors des législatives dernières à Jacqueville, Beugré Joachim dit avoir pris un risque « J'ai voulu leur montrer que le candidat indépendant maitrise mieux le terrain que celui du parti ».

Il a révélé que le nouveau député indépendant de Jacqueville a décidé de déposer ses bagages au RHDP, comme ce fut son cas en 2013. « Aujourd'hui, Jacqueville a fière allure, ils veulent me bousculer pour prendre ma place, ça, jamais ! Ils estiment qu'ils sont nés pour diriger. Jacqueville n'est pas l'héritage de quelqu'un, les fils qui travaillent méritent la reconnaissance des parents. Désormais, si tu veux être maire, sénateur, député, ici à Jacqueville, il faut mériter la confiance des parents, parce que, ce sont eux qui donnent et Dieu valide » a-t-il affirmé.

Abordant le volet de sa gestion à la tête de la mairie, Beugré Joachim a décrit les difficultés rencontrées depuis son élection. Alors que ses adversaires l'accusent de mal gérer la commune, il a révélé avoir trouvé, au moment où il prenait fonction, un trou de 303 millions dont il a remboursé, à ce jour, près de 114 millions en 8 ans.

En plus, selon lui, la suppression du bac a engendré une perte annuelle de 30 millions de FCFA. Malgré tout, le maire de Jacqueville a affirmé que de nombreux travaux ont été réalisés hors budget. Ce sont en l'occurrence l'aménagement d'une plateforme pour la gare routière (200.000.000 de FCFA), le reprofilage lourd axe Jacqueville-Toukouzou (567.000.000 de FCFA du PPU), la construction de la nouvelle gare routière (150.000.000 de FCFA du PS-GOUV ).

A côté de cela, il y a eu également, la réhabilitation du dispensaire d'ADDAH, la réhabilitation de la maternité d'Adessé, la construction de 3 logements pour les agents de santé à Teffredji, N'Djem et Attoutou B, la construction de la clôture du centre de santé rural d'Adessé etc.

Malgré ces acquis, les attentes du maire sont nombreuses pour les années à venir, notamment le bitumage de la voie Jacqueville-Toukouzou, la lutte contre l'insalubrité, le maintien de l'ordre et de la sécurité, la réhabilitation de l'hôtel communal, la construction d'un marché moderne, la construction d'un marché de poissons et l'aménagement de la place monumentale des peuples des 3A dans la zone nord.

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X