Ile Maurice: Enseignement à distance - Un «broadcasting committee» pour contre-vérifier les leçons

Cette année, le ministère de l'Éducation a mis en place un comité qui épaulera le Mauritius Institute of Education (MIE) pour élaborer les programmes éducatifs. Les plateformes telles que l'Early Learning Digital Programme, pour les élèves du primaire, et le Student Support Portal fourniront également les outils nécessaires aux apprenants.

Le début de l'année scolaire 2021-2022 sera sous le signe de l'enseignement virtuel. À partir d'aujourd'hui et jusqu'à la rentrée en présentiel prévue le 5 juillet, les cours des Grades 1 à 9 sont diffusés sur quatre chaînes de la télévision nationale (voir tableau ci-dessous) et les élèves des grades 10 à 13 suivront leurs leçons en ligne.

Tout comme l'année dernière, les programmes éducatifs relayés à la télévision pour les Grades 1 à 6 ont été préparés par le MIE en collaboration avec les enseignants du primaire, le Mahatma Gandhi Institute (MGI) et la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), et ceux des grades 7 à 9, par l'Open University of Mauritius. D'ailleurs, qui dit nouvelle année scolaire, dit nouvelle préparation et organisation.

Nouvelles vidéos

Le Dr Om Varma, directeur du MIE, déclare que la préparation des programmes pour le cycle primaire a débuté depuis presque trois semaines. Ceux concernés ont travaillé sur de nouvelles vidéos. «Une centaine d'enseignants travaillent sur ces vidéos, nous en produirons une centaine par semaine pour toutes les classes du primaire confondues.» Par ailleurs, depuis cette année, l'institut compte trois studios, deux d'entre eux ayant été élaborés pour améliorer les conditions de travail.

Le ministère de l'Éducation explique qu'un nouveau comité a été mis en place pour épauler l'équipe de production. «Un 'broadcasting committee' travaillera avec le MIE et les acteurs du secteur lors du montage des vidéos. (... ) Ce comité a pour responsabilité de contre-vérifier le contenu ainsi que l'orthographe.» Notons que l'année dernière, plusieurs anomalies ont été détectées dans ces vidéos, causant une pluie de critiques parmi les parents d'élèves et les syndicats. «Nous ferons en sorte que ce programme éducatif soit une belle réussite.»

Mieux préparés

Concernant les cours en ligne, ces quelques jours, les enseignants du secondaire se sont activés aux préparations. Ces derniers, enseignants dans des collèges d'État ou privés, pourront enseigner en ligne et par visioconférence à travers Microsoft Teams et l'application Zoom. Sonia, enseignante de computer studies dans le secondaire, est fin prête pour le début des cours.

«Ces dernières semaines, je suis entrée en contact avec mes élèves via Whatsapp pour les informer des horaires de cours. (... ) Je leur ai également demandé de faire quelques recherches sur les prochaines leçons pour que nous puissions en discuter aujourd'hui.» L'enseignante avoue que ces trois prochaines semaines lui demanderont beaucoup d'efforts. «Les jeunes se désintéressent rapidement de leurs études lorsqu'ils ne sont pas physiquement en classe. Mais c'est une nouvelle année scolaire, et je reste confiante que nous pourrons faire face aux difficultés.» Un autre enseignant, qui lui, avait rencontré des difficultés l'année dernière pour manier les plateformes telles que Zoom et Microsoft Teams, est désormais beaucoup plus confiant. «Il faut une première fois à tout, et fort heureusement, j'ai pu m'habituer à ce nouveau mode d'enseignement. Mes élèves ne riront plus de moi à présent.»

Examens de rattrapage : Les résultats connus aujourd'hui

Fin du suspens pour les élèves de Grade 6 qui ont pris part aux examens de rattrapage. Ceux qui avaient échoué dans une matière lors des épreuves du «Primary School Achievement Certificate» et ceux n'ayant pas concouru pour des raisons justifiées ont pris part à ces examens du 8 au 10 juin. La remise des résultats se fera par ordre alphabétique à l'école où l'enfant a participé aux examens de rattrapage. Les horaires sont comme suit :

A-L : 9 h 00 à 10 h 30

M-Z : 10 h 30 à 11 h 30

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X