Madagascar: Braquage - Des civils arrêtent un principal suspect

Des habitants d'Ambalahonko, à Ambanja, ont mis la main au collet d'un principal suspect d'un braquage, samedi vers 14 heures. Ils l'ont amené au commissariat de police qui poursuivra l'interrogatoire.

Ils étaient six bandits armés à avoir fait intrusion chez une famille à Ambiky Ambalahonko au cours de la nuit de jeudi 17 juin. Ils se sont emparés de quelques bijoux en or, d'une télévision, de deux portables, d'un lecteur CD et d'une somme s'élevant à trois millions d'ariary. Ils sont repartis sans faire de victime. Ils tenaient seulement leur victime en respect.

La famille est venue déposer plainte au commissariat. Deux jours après le vol avec port d'arme, un des auteurs s'est fait remarquer par le fokonolona. Il a été trahi par son allure suspecte. La foule s'est jetée sur lui pour le capturer.

La police a rapidement placé le captif en garde-à-vue et a ouvert une enquête. Il a essayé de nier sa participation au crime. Or, la victime a admis, lors de leur confrontation, qu'il était bel et bien parmi les braqueurs. La recherche des coauteurs qui ont le butin, selon les informations reçues, se poursuit.

Plus de: L'Express de Madagascar

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X