Madagascar: Transports aériens - Une issue à trouver pour Air Madagascar

Affaire à suivre. Air France et Air Madagascar, en conflit sur la vraie- fausse location deux A340 depuis la Transition, sont invitées à un règlement à l'amiable. Ces deux appareils achetés pour 67 millions d'euros, une surévaluation sur le marché d'occasion de l'époque, sont très coûteux à l'entretien et budgétivore pour la consommation de carburant.

Les difficultés ont commencé quand l'Union européenne a classé Air Madagascar dans sa liste noire sur des considérations techniques. Le 17 octobre 2020, le Tribunal de commerce de Paris a condamné Air Madagascar à payer 46 millions d'euros au profit d'Air France. Selon un magazine économique africain, les deux parties devraient se concerter pour trouver un terrain d'entente. Mamy Rakotondraibe, directeur général de la CNaPS, devenue un actionnaire majeur d'Air Madagascar après le retrait d'Air Austral, devrait s'occuper de cette opération de sauvetage.

Étant donné qu'Air Madagascar n'a pas encore de directeur général. Celle qui assure l'intérim, Hanitra Rasetarinera, gère les affaires courantes. Quoi qu'il advienne de cette perche tendue par les arbitres, cela ne devrait pas résoudre pour autant les problèmes financiers d'Air Madagascar. Au bord du précipice de la faillite.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X