Afrique de l'Ouest: Monnaie - La CEDEAO reporte le lancement de l'Éco en 2027

Le président de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a annoncé le lancement de l'Éco en 2027. Un report qui suscite des inquiétudes.

Les chefs d'État des quinze pays membres de la CEDEAO (Nigeria, Ghana, Sierra Leone, Cap-Vert, Gambie, Mauritanie, Guinée-Bissau, Liberia, Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Togo) se sont accordés pour le lancement de leur monnaie commune, l'Éco, en 2027, a annoncé le président de la commission, Jean-Claude Kassi Brou, à l'issue d'un sommet tenu le 19 juin, à Accra, au Ghana. Jean-Claude Kassi Brou a déclaré qu' "en raison du choc de la pandémie (de Covid-19), les chefs d'État avaient décidé de suspendre la mise en œuvre du pacte de convergence en 2020-2021". Ajoutant que : "Nous avons une nouvelle feuille de route et un nouveau pacte de convergence qui couvrira la période entre 2022 et 2026, et 2027 sera l'année de lancement de l'Éco", en référence au nom de cette nouvelle monnaie.

Le naïra, la monnaie du Nigeria, première économie d'Afrique de l'Ouest, a un taux de change flottant, tandis que huit autres pays (Bénin, Burkina, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Togo) de la région utilisent le franc CFA, arrimé à l'euro.

C'est la deuxième fois que la CEDEAO reporte la date de la mise en circulation de sa monnaie unique baptisée « Eco », censée remplacer le franc CFA et renforcer l'intégration économique et financière dans la région ouest-africaine.

Certains experts parlent de revers pour les dirigeants de la CEDEAO dont " les promesses peinent à se traduire en acte concret". Ce qui suscite également des inquiétudes en raison des divergences de vue de certains dirigeants.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X