Afrique: La désertification et la sécheresse déstabilisent le bien-être de 3,2 milliards de personnes

La dégradation des terres due au changement climatique et à l'expansion de l'agriculture, des villes et des infrastructures compromet le bien-être de 3,2 milliards de personnes, a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.

FAO/Petterik Wiggers Des agriculteurs locaux aident à restaurer des terres dégradées au Rwanda

« L'humanité mène une guerre implacable et autodestructrice contre la nature. La biodiversité est en déclin, les concentrations de gaz à effet de serre augmentent, et notre pollution se retrouve des îles les plus reculées aux plus hauts sommets », a déclaré le chef de l'ONU. « Nous devons faire la paix avec la nature ».

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X