Algérie: Industrie - Lancement de la plateforme numérique "Istithmari" au profit des opérateurs économiques

Alger — La plateforme numérique "Istithmari" a été lancée lundi à Alger pour permettre aux opérateurs économiques et aux porteurs de projets d'investissement de soumettre directement leurs préoccupations aux services du ministère de l'Industrie sans intermédiaire.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de lancement d'"Istithmari", en présence de cadres du ministère et de représentants d'entreprises publiques et d'organisations professionnelles, le ministre de l'Industrie, Mohamed Bacha, a précisé que cette nouvelle plateforme (istithmari.gov.dz) "vise à rapprocher l'administration des opérateurs économique pour être à l'écoute de leurs préoccupations et bien prendre en charge leurs doléances".

Et de souligner que "cet engagement est une condition sine qua non pour réaliser le relance économique escomptée car il constitue l'un des axes majeures des réformes structurelles souhaitées par toutes les forces vives de la nation".

La plateforme permet aux investisseurs de signaler leurs problèmes directement et sans intermédiaires, d'obtenir la confirmation immédiate de la réception des doléances ou de signaler et désigner un conseiller qui suit la doléance. A travers la plateforme, il est possible d'ouvrir un compte de suivi qui permet de connaitre le déroulement de la doléance et son issue.

De plus, M. Bacha a annoncé qu'il sera procédé, hebdomadairement, à la diffusion via le portail, d'un " rapport de veille qui est une synthèse de travail, en vue de résoudre les problèmes des investisseurs avec les administrations concernées ou de leur fournir des réponses plus amples, avec mise à disposition, via la plateforme, d'un tableau qui permet de connaitre le déroulement de tous les indices propres à la gestion de l'investissement".

De son côté, le directeur général de la veille stratégique, des études et des systèmes d'information au ministère,Youcef Bouaraba a indiqué que la plateforme œuvre à éloigner les différents obstacles des investisseurs, lors de la réalisation de leurs projets, à travers le contact direct avec les services du ministère de l'Industrie.

M.Bouaraba a fait assuré que tous les services du ministère de tutelle sont prêts à apporter la réponse indispensable en 48 heures, en vue de résoudre tous les problèmes d'investissement, dont ceux relatifs aux procédures administratives et à répondre aux demandes de renseignements sur l'aspect juridique.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X