Congo-Kinshasa: 500 Jeeps pour les Députés nationaux - Félix Tshisekedi pas impliqué dans l'affaire

Les députés nationaux, 500 au total, bénéficieront dans les jours à venir de nouvelles jeeps qui vont leur permettre d'effectuer des déplacements sans beaucoup de peine.

Ces jeeps 4×4 déjà transportées par les grues du port de Matadi, et qui vont prendre incessamment la direction de Kinshasa la capitale, selon les sources concordantes, ne sont pas une bonification du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi Tshilombo aux élus nationaux pour avoir requalifié la majorité jadis détenue par le FCC, comme nombreux le font croire sur la toile.

500 véhicules pour récompenser les élus du peuple pour avoir déployé toutes les forces en vue du renversement de la majorité au niveau de la Chambre basse du Parlement ? Ces députés, avaient-ils tous contribué à la chute de l'ancien bureau ? Le Front Commun pour le Congo (FCC) du Sénateur à vie, n'a-t-il plus de députés nationaux ? Tous, 500 dans l'ensemble, sont rangés alors derrière Félix Tshisekedi présentement? Un faux débat aux allures haineuses de détracteurs du fils du Sphinx au vu des spéculations provenant de plusieurs coins et recoins du pays.

Contrairement aux rumeurs propagées sur les réseaux sociaux dimanche 20 juin dernier, les 500 véhicules destinés aux députés ont été acquis non pas par l'argent de l'Etat, plutôt par l'Assemblée nationale grâce à un concessionnaire privé, et ce, en parfaite entente avec tous les députés nationaux conformément à la pratique parlementaire habituelle consistant à doter ces représentants du peuple des moyens de transports devant permettre leur mobilité. Les bénéficiaires, les députés nationaux, vont s'acquitter de leur devoir d'apurer, à grâce à leurs émoluments, les dettes contractées auprès de banques commerciales locales pour l'acquisition de ces nouveaux véhicules 4×4 tout terrain.

« Comme pendant les législatures passées, ces véhicules 4×4 tout terrain sont achetés à crédit au moyen d'un financement privé accordé par des banques commerciales locales sur fonds propres des députés nationaux. En droit commercial, ça s'appelle une vente en leasing. Le paiement de ces véhicules 4×4 tout terrain sera étalé sur plusieurs mois, et c'est chaque député lui-même qui paiera son propre véhicule dont la propriété reste à la concession, et c'est jusqu'au paiement du dernier centime. Il ne s'agit pas de l'argent de l'Etat mais plutôt d'une opération commerciale que pratiquent plusieurs concessionnaires automobiles et banques commerciales notamment, en République Démocratique du Congo», rapporte un avocat-conseil sous couvert d'anonymat, pour mettre fin aux débats inutiles.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X