Cameroun: CAN de handball dames - En apothéose

Malgré la défaite des Lionnes vendredi dernier en finale contre l'Angola à Yaoundé, la compétition s'est achevée dans la fête, en présence du représentant personnel du chef de l'Etat, le ministre d'Etat, SGPR, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Au moment où Isabel Guialo, capitaine de l'Angola, brandit le trophée Edith-Lucie Bongo, reçu des mains de Ferdinand Ngoh Ngoh, le palais des sports de Yaoundé exulte. Oublié pendant quelques instants, la douleur de la défaite du Cameroun. Le public profite de ce moment de satisfaction, en ce 18 juin 2021, de voir la 24e Coupe d'Afrique des nations de handball dames arriver à son terme. Durant dix jours, le cœur de l'Afrique du handball a battu du côté de Yaoundé. Et au moment où retentit le sifflet final de cette compétition en présence de plusieurs membres du gouvernement, comment ne pas ressentir de la fierté ? Dans un contexte rendu difficile par le Covid-19, le Cameroun a relevé haut la main le défi de l'organisation mais aussi celui du challenge sportif.

Et c'est une Confédération africaine satisfaite qui a quitté Yaoundé. D'autant que le président de la République était personnellement représenté lors de la clôture de cette CAN, par Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d'Etat, Secrétaire général de la présidence de la République. Celui-ci a eu l'insigne honneur de remettre le trophée à l'Angola, tombeuse du Cameroun en finale (25- 15), dans une rencontre parfaitement maîtrisée. Avant d'apporter définitivement un point final officiel à ce tournoi : « Au nom du président de la République, je déclare close la 24e édition de la CAN handball seniors dames Cameroun 2021 ».

Au moment de la remise des récompenses, Ferdinand Ngoh Ngoh en a profité pour adresser quelques mots de félicitations aux Lionnes, qui n'ont certainement pas à rougir de leur performance. Peu de monde aurait en effet parié sur leur présence en finale. Pourtant, les filles de Serge Guebogo l'ont fait, en montrant de nombreuses qualités. On peut aussi penser qu'il y avait de la place face aux ogresses lusitaniennes mais ces dernières ont confirmé leur statut de reines de la compétition. Sans forcément impressionner, les Angolaises se sont juste montrées réalistes pour s'adjuger un 14e titre continental. Il n'est donc pas surprenant de voir les Palencas Negras dominer le Sept type de la compétition, ni le titre de meilleure joueuse qui est revenu à Isabel Guialo. Désormais, les regards sont braqués sur le Sénégal, pays hôte de la prochaine édition de la CAN de handball dames, qui devra faire aussi bien, si ce n'est mieux que le Cameroun. En attendant, l'Afrique sera dignement représentée par l'Angola, le Cameroun, la Tunisie et le Congo au championnat du monde en fin 2021 en Espagne.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X