Cameroun: Sosucam - 250 contrats résiliés

La société sucrière a entrepris depuis le 7 juin dernier de se séparer d'un certain nombre d'employés qui présenteraient une « insuffisance professionnelle ». Ces derniers crient à l'injustice

Les 7 et 8 juin derniers, 250 employés de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) ont vu leurs contrats résiliés. Il s'agit de 211 collaborateurs, agents d'exécution, agents de maîtrise, cadres et 39 autres collaborateurs appelés à faire valoir leurs droits à la retraite. Motif du licenciement : insuffisance professionnelle. Une grosse injustice selon ces ex-travailleurs qui interprètent cet acte comme un abus.

Selon eux, l'entreprise qui aurait des soucis économiques devrait entreprendre une négociation de gré à gré pour des travailleurs qui souhaiteraient s'en aller, pour discuter avec ces derniers des modalités de cette séparation et des indemnisations qui leur conviennent. De même, les employés indiquent n'avoir subi aucun audit préalable qui montrerait de façon transparente des lacunes au niveau de la production et des objectifs. « Pour ce qui est de l'information préalable en rapport avec lesdits licenciements, aucun préavis n'a été émis, aucune disposition antérieure prise. Fondamentalement, aucun reproche n'est avéré », relève un ex-employé.

Informé de la situation par divers canaux dans le cadre du suivi régulier du climat social, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale a saisi le directeur général de la Sosucam pour plus d'éclairages. Les réponses de l'entreprise ont été transmises, le 7 juin, à travers une correspondance dans laquelle la société sucrière justifie son opération. Selon des sources bien introduites, Sosucam a opéré sa démarche dans le cadre réglementaire du droit du travail et du dialogue social. Elle a informé l'administration et les partenaires sociaux du licenciement individuel de 211 personnes sur les 7000 que compte l'entreprise, dont environ 1300 permanents.

En réponse à cette correspondance, le ministre Grégoire Owona a réagi le 11 juin en indiquant que « conformément aux dispositions légales en vigueur, le motif évoqué, à savoir l'insuffisance professionnelle repose sur des faits matériels probants, notamment les fiches d'évaluation du personnel, les rapports des chefs d'équipe, le volume de production entre autres ... », indique notre source qui soutient que la Sosucam a bien respecté ces dispositions.

Approchée par CT, l'administration de l'entreprise réitère que chaque employé licencié a, au préalable reçu une convocation écrite et subi un entretien individuel. Entretien au cours duquel, l'employé a eu droit à la présentation de sa situation individuelle avant d'être informé de la décision de l'entreprise, assortie d'une proposition d'accompagnement. Sur les raisons de ces licenciements, la Sosucam indique qu'il s'agit pour elle d'améliorer sa capacité organisationnelle par l'implication de chacun dans le travail, certains le faisant insuffisamment ou se montrant peu impliqués.

La Sosucam confirme que cette démarche s'est faite dans le strict respect du cadre réglementaire qui exige un motif, des indemnités spécifiques légales, auxquelles elle a ajouté un accompagnement financier basé sur des mois de salaires et l'ancienneté. Un préavis de grève a été annoncé par les employés de cette société. Et pour trouver un terrain d'entente, le gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Béa, préside une réunion y relative ce jour avec toutes les parties prenantes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X