Afrique du Sud: "Ne laissez pas les réfugiés à la traîne dans les vaccinations Covid-19, personne n'est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous"

(Photo d'archives) - Une femme et son bébé qui ont fui leur maison dans le nord du Mozambique en novembre 2020 vivent désormais dans un camp pour personnes déplacées.

Johannesburg — L'exclusion des réfugiés des traitements et des vaccinations Covid-19 montre que nous n'avons pas encore pleinement apprécié ou compris la sagesse du dicton "aucun de nous n'est en sécurité tant que nous ne sommes pas tous en sécurité", dénonce la Conférence des Évêques catholiques d'Afrique du Sud (SACBC, qui comprend les évêques d'Afrique du Sud, du Botswana et du Swaziland), dans un message à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés célébrée hier, dimanche 20 juin.

"Dans plusieurs pays africains, les réfugiés continuent d'être exclus des programmes de lutte contre le Covid-19, notamment la fourniture d'équipements de protection individuelle (EPI) et la vaccination contre le coronavirus", indique la SACBC, qui appelle les gouvernements à promouvoir et à soutenir l'accès des réfugiés aux services de santé.

Le SACBC dénonce le "nationalisme vaccinal" adopté par les pays les plus riches, qui ont d'abord pensé à sécuriser leur propre population, et les réponses égoïstes qui ont montré la "profonde crise de solidarité ou son absence qui prévaut dans le système politique international."

"Ce n'est que si tout le monde est vacciné contre le virus que la lutte contre celui-ci sera gagnée", soulignent les Évêques, qui rappellent l'enseignement de saint Jean-Paul II dans son Sollicitudo Rei Socialis : "la vertu de solidarité est un engagement ferme et durable en faveur du bien commun, qui peut souvent impliquer un sacrifice personnel de la part de certains membres de la communauté pour protéger les droits fondamentaux d'autres membres plus vulnérables." "L'exclusion des réfugiés des réponses et de Covid-19, montre que nous n'avons pas encore pleinement apprécié ou compris la sagesse du dicton "aucun de nous n'est en sécurité tant que nous ne sommes pas tous en sécurité"."

Plus de: Agenzia Fides

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X