Congo-Brazzaville: Partenariat - Le Congo et le Pnud poursuivent le relèvement du secteur informel

La ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du Secteur informel, Jacqueline Lydia Mikolo, et le représentant du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Maleye Diop, ont signé, le 18 juin à Brazzaville, un accord d'appui au relèvement du secteur informel impacté par la covid-19.

L'accord d'appui au relèvement des petits acteurs socio-économiques post covid-19, qui vient d'être signé, est à sa deuxième phase. Il est en effet question de poursuivre les activités initiées dans le cadre de la riposte à la pandémie ayant durement frappé le secteur informel. « Cette deuxième phase est essentiellement destinée à mieux comprendre le secteur informel : connaître les acteurs, ce qu'ils font... Dans nos pays, ils constituent 80% des acteurs économiques. On ne peut envisager le développement sans eux », a indiqué le représentant du Pnud, Maleye Diop.

La ministre Jacqueline Lydia Mikolo a, pour sa part, souligné la nécessité de mener les actions permettant d'amener les acteurs de l'informel vers le formel. « Les micro, petites et moyennes entreprises contribuent au développement économique de notre pays », a-t-elle reconnu.

En rappel, l'appui au secteur informel fait, en effet, partie des volets contenus dans le plan de relance que le système des Nations unies avait proposé au gouvernement congolais pour servir d'orientation après avoir évalué les impacts sociaux économiques de la Covid-19, a rappelé le représentant du Pnud, Maleye Diop. L'année passée, quand la pandémie était à son pic le plus élevé, un programme de soutien aux acteurs du secteur informel avait été initié. Celui qui a été signé le 18 juin est le second.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X