Congo-Brazzaville: Vie syndicale - Elault Bello Bellard reconduit à la tête de la CSTC

L'ancien président de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC), Elault Bello Bellard, a été réélu le 19 juin, pour un mandat de cinq ans, à l'issue du 2e congrès ordinaire de la centrale syndicale la plus représentative.

Le 2e congrès ordinaire de Brazzaville a été organisé sur le thème « Revitalisation et relance de l'action sociale pour la sauvegarde de l'emploi ». Il a réuni plusieurs membres venus de tous les départements du territoire national. Au cours de cette rencontre, Elault Bello Bellard a été reconduit à la tête de la CSTC. Il dirige le secrétariat permanent de dix-neuf membres dont sept places reviennent aux femmes. Une Commission confédérale de contrôle d'évaluation et d'audit a été également mise en place. Composée de sept membres parmi lesquels deux femmes, cette commission est présidée par Michel Peya.

Au terme de cette réunion, deux délibérations ont été prises portant respectivement sur l'approbation des documents présentés par le conseil fédéral et sur la décision convoquant le 2e congrès ordinaire. De même, une motion de soutien a été adressée au président de la République d'avoir créé et institutionnalisé le comité de dialogue national d'un cadre d'échanges entre le gouvernement et les syndicats.

Recommandations

Les membres de la centrale syndicale ont émis le souhait d'acquisition du siège de la CSTC. « La recommandation fait suite au refus de céder à la confédération la propriété immobilière non bâtie, cadastrée, section P7, bloc/, parcelle n° 2 du plan cadastral de la ville de Brazzaville », ont-ils déclaré.

Ils ont, en outre, exigé que les cotisations sociales soient reversées à la Caisse de retraite des fonctionnaires et à la Caisse nationale de sécurité sociale au profit des travailleurs ainsi que le recrutement des agents contractuels et décisionnaires évoluant dans les administrations de l'Etat.

En rappel, le secrétariat confédéral avait, à l'ouverture du 2e congrès ordinaire, dressé le bilan des activités réalisées de 2012 à 2020. En effet, celles-ci ont été confrontées à plusieurs obstacles : au niveau de l'institution, des ressources humaines, matérielles, financières et bien d'autres.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X