Algérie: Ile Plane à Oran - Renflouage d'un filet fantôme de 600 mètres

Oran — Une opération d'urgence, effectuée récemment par les plongeurs de l'association écologique marine Barbarous, a permis le renflouage de la moitié d'un filet fantôme de plus 600 mètres dans les environs de l'Ile Plane, dite Paloma, à Oran, en attendant une deuxième opération prévue dans les jours à venir pour dégager la deuxième moitié, a-t-on appris lundi auprès du secrétaire général l'association, Amine Chakouri.

Le filet a été repéré à une quarantaine de mètres de profondeur et une première opération a été organisée le 6 juin, au cours de laquelle sa moitié a pu être dégagée, a indiqué M. Chakouri.

L'association écologique marine Barbarous est la seule à faire ce genre d'intervention sur la côte oranaise, a-t-on rappelé, notant qu'elle a pu récupérer une vingtaine de filets au cours des deux dernières années.

Le renflouage de la deuxième moitié du filet sera organisé au cours des prochains jours selon les conditions météorologiques et en fonction de la disponibilité des plongeurs, avec la participation du Commissariat national du littoral (CNL), a expliqué le secrétaire général de l'association Barbarous.

L'association écologique Barabarous préconise d'immatriculer les filets pour mettre les pêcheurs devant leurs responsabilités et mettre un terme à ces massacres. Selon ses plongeurs, des centaines de filets demeurent dans les fonds marins sur le littoral oranais, à des profondeurs inaccessibles dépassant les 50 m.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X