Congo-Brazzaville: Coopération - Le pays sollicite une deuxième restructuration de sa dette envers la Chine

Le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, a proposé le 21 juin lors d'un entretien téléphonique à son homologue chinois, Xi Jinping, de voir les conditions de restructurer la dette congolaise vis-à-vis de son pays. Les experts des deux parties vont ainsi examiner les modalités de rééchelonnement de ces créances estimées à plus de 1300 milliards de francs CFA.

Le ministre des Finances et du Budget, Rigobert Roger Andely, qui a assisté à l'entretien des deux chefs d'Etat, en compagnie de ses collègues des Finances et de la Coopération, a indiqué que « la dette du Congo vis-à-vis de la Chine est de 1100 milliards de francs CFA pour la partie publique et bancaire et 225 milliards pour la partie privée et commerciale. En gros le Congo doit 1300 milliards de francs CFA à la Chine ».

Il a estimé que le rééchelonnement de la dette congolaise envers la Chine permettrait au pays d'avoir une marge de manœuvre pour régler ses propres besoins nationaux et relancer les pourparlers avec le Fonds monétaire international (FMI), interrompus depuis quelque temps à cause de l'insoutenabilité de la dette.

Selon le ministre Andely, plusieurs projets d'infrastructures ont été réalisés aussi bien à Brazzaville que dans d'autres départements du pays grâce au financement du gouvernement de la Chine.

Président du conseil d'administration de la Banque sino-congolaise pour l'Afrique (BCSA Bank), il a signifié que celle-ci, la dernière-née des banques au Congo, il y a six ans, devient la première du pays en termes de collectes des dépôts, de soutien aux pouvoirs publics et de pourcentage des guichets automatiques (60%). Rigobert Roger Andely a annoncé son départ à la tête de la BSCA Bank dans quelques mois en raison de sa réintégration au gouvernement.

Basée actuellement qu'à Brazzaville, la BSCA va s'installer à Pointe-Noire, Dolisie, Oyo et Ouesso au plan national d'ici à 2024 avant de s'implanter au Cameroun, le géant économique de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale.

Interrogé sur le partenariat sino-congolais, le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou Nguesso, a déclaré que les présidents Denis Sassou N'Guesso et Xi Jinping ont réaffirmé leur soutien au « partenariat stratégique global établi en 2016 pour que les différents projets initiés se poursuivent ».

« Les deux chefs d'Etat, a-t-il renchéri, ont parlé de certains projets précis notamment la poursuite de la couverture nationale en télécommunications, un projet mené avec l'expertise de la société Huawei et le projet Star Times, concernant le passage de l'analogie à la télévision numérique terrestre. Il a également été évoqué la question de la réhabilitation du Chemin de fer Congo-océan ».

En matière de coopération sanitaire, le ministre de la Coopération internationale a fait savoir que la Chine a mis à la disposition du Congo quelque 300.000 doses de vaccin pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Ainsi, a-t-il invité la population congolaise à se faire vacciner afin d'éviter que certaines doses arrivent en date de péremption.

Intervenant à son tour sur l'arrêt de certains projets d'infrastructures exécutés par les compagnies chinoises, le ministre de l'Aménagement du territoire, des Infrastructures et de l'Entretien routier, Jean-Jacques Bouya, a précisé qu'il existe deux catégories de projets développés par les sociétés de Chine.

Pour lui, les projets du partenariat stratégique global avec le financement chinois sont en cours de réalisation, notamment les tours jumelles, le centre commercial Brazza Mall et d'autres.

« Il y a aussi des projets purement congolais que les sociétés chinoises ont gagnés après consultations internationales qui subissent un peu le poids du ralentissement économique du pays. Je pense qu'avec la recherche de la solution à la question de la dette intérieure, on devrait pouvoir donner une impulsion pour redémarrer les projets qui ont connu un arrêt », a-t-il dit, annonçant la participation du chef de l'Etat au centenaire du Parti communiste chinois en juillet.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X