Congo-Brazzaville: Administration publique - Vingt et un agents de l'Inspection du travail prêtent serment

La prestation de serment des vingt un et agents dont seize contrôleurs principaux et cinq du travail a eu lieu, le 19 juin, au tribunal de grande instance de Pointe-Noire en présence de Didier Narcisse Iwandza, Brice Pascal Badinga et Appolinaire Mampassi respectivement président de cette institution, substitut du procureur de la République et directeur départemental du travail au Kouilou et à Pointe-Noire.

Au cours de l'audience, le substitut du procureur de la République a rappelé quelques obligations soumises aux agents de contrôle de l'Inspection du travail, à savoir l'impartialité, la confidentialité et la constatation. Il a, en outre, rappelé que le serment représente un engament. La loi, a-t-il poursuivi, confère aux impétrants le pouvoir d'accéder dans les entreprises afin de constater les infractions à la législation du travail. «C'est une obligation juridique de le faire, la loi vous confère également le pouvoir de mettre en demeure les chefs et certains entreprises qui n'obéissent pas à la législation du travail. Le serment solennel de ce jour vous engage officiellement et publiquement. Toute violation de celui-ci vous expose à des poursuites judiciaires », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président du tribunal de grande instance de Pointe-Noire, a dit à ces fonctionnaires qu'ils devraient faire preuve d'exemple pour éviter de tirer le pays vers le bas. Au contraire, ces derniers doivent faire en sorte que la République demeure toujours debout. « Vous devez éviter de tomber dans les antivaleurs qui gangrènent nos administrations et qui n'honorent pas notre pays. Mesdames et messieurs conformément aux dispositions de la loi n° 45/75 du 15 mars 1975 instituant le code du travail en République du Congo, vous jurez de bien et fidèlement remplir vos charges de ne pas révéler, même après avoir quitté vos fonctions, les secrets de fabrication et les procédés d'exploitation dont vous pourriez prendre connaissance dans l'exercice de vos fonctions » a-t-il indiqué.

Le directeur départemental du travail au Kouilou et à Pointe-Noire a, quant à lui, rappeler qu'il s'agit pour son ministère à travers cette cérémonie d'appliquer les textes en vigueur, parce que prêter serment est une disposition légale prévue par la loi. « Cette activité s'inscrit conformément dans le cadre opérationnel de notre ministère, la loi prescrit que tout inspecteur de travail doit être assermenté. Ainsi, il s'agit pour les impétrants d'appliquer la loi dans toute sa rigueur et constater par procès-verbal les infractions commises et par la suite transmettre cela au tribunal en vue de l'application de la peine », a-t-il signifié.

Interrogés après leurs prestations de serment, quelques contrôleurs principaux du travail ont promis respecter leur serment, en obéissant fidèlement aux lois et règlements de la législation du travail en vigueur en République du Congo. « Nous sommes conscients de la tâche qui nous incombe et nous veillerons scrupuleusement au respect de la législation du travail au Congo» a fait savoir la contrôleuse principale Mikindi Ndeke Olga. Notons que l'Inspection du travail est un corps de fonctionnaire chargé de contrôler l'application du droit de travail dans tous ces aspects, notamment conseiller, informer les employeurs et les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations, faciliter la conciliation entre les parties.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X