Sénégal: Lompoul - Des pêcheurs victimes de bateaux de pêche illicite dédommagés des dégâts subis

Lompoul-Sur-Mer (Louga) — Les pêcheurs de Lompoul-sur-mer ayant subi des dégâts matériels il y a quelques semaines dans des affrontements avec des propriétaires de bateaux opérant dans des zones interdites à la pêche seront "intégralement indemnisés", a promis lundi le ministre des Pêches et de l'Economie maritime, Alioune Ndoye.

Suite à ces affrontements, les acteurs de la pêche artisanale de Lompoul-sur-mer ont vu une bonne partie de leur matériel de pêche détruite par ces bateaux venus pêcher dans des zones non autorisées.

Après en avoir informé la Direction de la surveillance des pêches et signalé le niveau des dégâts, les principaux bateaux ont été identifiés et contraints de rembourser les biens détruits.

Le ministre des Pêches et de l'Economie maritime, en visite au quai de pêche de Lompoul-sur-mer, a remis au gouverneur de région 23 millions FCFA représentant l'indemnisation des personnes concernées.

"Nous étions là pour marquer le coup et pour dire que ce sera systématiquement appliqué (le remboursement)", a-t-il dit, avant de revenir sur les affrontements en question, pour demander aux pêcheurs "d'éviter de se faire justice eux-mêmes".

"Nul n'a le droit de se faire justice lui-même. L'abordage en mer est interdit, car ils exposent leurs vies et leur sécurité pour du matériel. La prochaine fois, prenez les numéros des bateaux concernés et remettez-les à nos services et faites leur confiance, le travail sera fait", a-t-il suggéré.

"La preuve, aujourd'hui, l'intégralité de la somme que vous aviez déterminée comme étant le niveau des dégâts subis a été payée par les concernés", a insisté le ministre des Pêches et de l'Economie maritime.

Selon lui, "il y a des pratiques nocives qu'il faut combattre, comme celle-là qui consiste à venir dans des zones non autorisées pour un bateau pour pêcher".

"Cela est inacceptable et à chaque fois que cela est détecté, nous sanctionnerons de la manière la plus sévère ces acteurs. Et cela pourra aller jusqu'au retrait de leur licence", a-t-il assuré.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X