Sénégal: Plus de 21 milliards FCFA pour la réhabilitation du port de Dakar et la réponse à la crise du Covid-19

Dakar — Le Sénégal et le Japon ont signé lundi à Dakar deux accords d'un montant global de 21,935 milliards de francs CFA pour le projet de réhabilitation du Port de Dakar et le programme d'urgence en réponse à la crise du Covid-19, a constaté l'APS.

Les accords ont été paraphés par le ministre sénégalais de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et l'ambassadeur du Japon au Sénégal, Arai Tatsuo.

"Je dois relever avec satisfaction que le financement complémentaire de 2,80 milliards de francs CFA du projet de réhabilitation du môle 3 du Port de Dakar, portera la contribution totale du Japon 21,935 milliards de francs CFA", a dit M. Hott.

Selon lui, l'accord sur le projet de réhabilitation du môle 3 du Port de Dakar permettra de relancer les travaux suspendus, ajoutant que les impacts seront notables sur la compétitivité du port, surtout dans le contexte de la relance de l'économie post-COVID.

"Le port doit moderniser ses installations et accroitre sa compétitivité pour augmenter son chiffre d'affaires, en vue de conforter le rôle qu'il joue dans le développement du commerce extérieur au Sénégal et dans la sous-région", a-t-il fait valoir.

S'agissant du programme de soutien d'urgence en réponse à la crise de COVID, portant sur un montant de plus de 2 milliards de francs CFA, le ministre de l'Economie a souligné qu'il permettra de fournir des équipements liés à la chaîne de froid, à la construction d'entrepôts de vaccin, de produits pharmaceutiques etc.

"Le projet de réhabilitation du môle 3 du port de Dakar constitue un projet phare du Sénégal dans le domaine des infrastructures de qualité", a estimé de son côté l'ambassadeur du Japon au Sénégal.

Pour lui, ce projet permettra d'élargir et de faciliter la logistique pour le Mali, tout en contribuant à la croissance durable du Sénégal et à renforcer la connectivité.

Il a par ailleurs soutenu que l'accord signé sur le programme d'urgence à la réponse à la crise de COVID-19, permet de rendre les vaccins disponibles partout à travers le territoire sénégalais.

Il a rappelé que les deux accords s'inscrivent dans la concrétisation des piliers de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD), qui demeure "une économie à travers l'investissement dans les infrastructures de qualité".

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X