Congo-Brazzaville: Covid-19 - Lancement de la campagne de vaccination dans le Niari

Le préfet du département du Niari, Frederick Baron Bouzock, a lancé le 19 juin à Dolisie, la campagne de vaccination contre la Covid-19.

Après le prélèvement de la tension artérielle, le préfet Frederick Baron Bouzock a eu sa dose de Sinopharm. « Je demande à la population du Niari de se faire vacciner car c'est l'unique moyen qui nous permet de se prévenir de cette pandémie », a-t-il déclaré.

Prenant la parole à cette occasion, le directeur départemental des soins et de la santé du Niari, Joseph Moutou, a exhorté les autorités politico-administratives à adhérer massivement à cette campagne.

S'agissant des mesures préventives, Joseph Moutou a rappelé qu'il est interdit d'administrer le vaccin contre la Covid-19 à ceux qui ont des antécédents d'hypertension, de diabète, d'asthme, de toux ainsi qu'aux femmes enceintes ou allaitantes. De même, il est interdit de mouiller la partie vaccinée, de prendre avant ou après le vaccin le café ou l'alcool.

Il a aussi signifié que la prise de la deuxième dose intervient après deux semaines. Les sites retenus pour cette campagne à Dolisie sont la préfecture, les grandes endémies, l'hôpital des armées. A Mossendjo, un seul centre est retenu celui de l'hôpital de base. Dans les districts, ce sont les centres de santé intégrés (CSI).

Quant à la situation épidémiologique, Joseph Moutou a évoqué la date du 23 juin 2020 à laquelle le département du Niari a connu son premier cas confirmé. Au fur et à mesure, il a totalisé 50 sur une population de 349.846 tandis que la commune de Dolisie a connu 44 cas sur une population de 126.734.

Au regard de son poids démographique, le nombre de contamination est au plus bas avec seulement deux décès. Rappelons que cette campagne de vaccination qui a démarré à Brazzaville se poursuit dans toutes les villes du pays.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X