Angola: La ministre d'État souhaite une grande représentation africaine à la Biennale de Luanda

Luanda — La ministre d'État chargée des affaires sociales, Carolina Cerqueira, a souligné lundi la nécessité d'une plus grande représentation africaine au Forum biennal-panafricain de Luanda pour la culture de la paix, qui se tiendra dans la capitale angolaise, en octobre prochain.

Selon la gouvernante, qui s'exprimait lors de la première réunion de la Commission multisectorielle du Forum biennal-panafricain de Luanda pour la culture de la paix, cet événement constitue un espace de réaffirmation de l'engagement pour le rétablissement et le maintien de la paix et de ses idéaux, d'où la nécessité de faire venir le plus grand nombre de personnalités africaines dans le pays.

Carolina Cerqueira a encore fait savoir que, la rencontre sera l'occasion de renforcer les liens d'amitié, de fraternité entre les peuples et de soutenir le dialogue pour la paix, ainsi qu'une saine coexistence.

La Biennale de Luanda, selon Carolina Cerqueira, devrait devenir le porte-drapeau de l'Angola pour montrer et réaffirmer son engagement ferme à conquérir et à maintenir la paix au niveau des pays africains.

Pour le ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Jomo Fortunato, c'est l'occasion de promouvoir une réflexion sur la prévention des conflits, l'éducation des jeunes, l'employabilité.

Jomo Fortunato considère qu'il est essentiel de réfléchir sur le passé historique africain et l'histoire générale de l'Afrique, c'est pourquoi il voit l'événement lui-même comme une opportunité « souveraine » de promouvoir le patrimoine et les arts africains, en général, et angolais en particulier.

Le coordinateur national, Sita José, a informé que le comité d'organisation met tout en œuvre au mois d'octobre avec le programme clos et les conditions nécessaires pour réunir les différentes personnalités pour une approche du continent africain.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X