Algérie: Impératif du développement de l'industrie électrique pour intégrer les marchés africains

Blida — Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE) Reda Tir a insisté lundi de Blida sur l'impératif développement du marché de l'industrie électrique au vu des perspectives prometteuses qu'il offre pour pénétrer les différents marchés du continent africain qui sont une importante ouverture pour l'exportation.

"Les équipements électriques font actuellement l'objet d'une forte demande sur les marchés émergents et pour les infrastructures de base de tous les pays, notamment en Afrique qui représente une véritable débouchée pour l'exportation", a déclaré M. Tir, à l'ouverture d'une rencontre sur le thème "Industrie électrique: le marché des équipements électriques et les potentialités d'exportation" à laquelle a pris part le Président directeur général (PDG) de Sonelgaz, Chaher Boulakhras, aux côtés de représentants d'ambassades agréées en Algérie.

Il a signalé, en outre, que "l'activité de l'exportation constitue désormais une exigence de base pour fusionner notre tissu industriel, alors que la maîtrise des techniques de production constitue un réel avantage compétitif pour la confection de composants à haut rendement et se positionner sur le marché mondial", a expliqué M.Tir.

Le président du CNESE a mis en exergue l'intérêt conféré par les pouvoirs publics à l'encouragement du secteur privé dans sa démarche axée sur l'innovation et la création de postes d'emplois permanents.

Il a rappelé, à ce propos, que le président de la République a insisté, à plusieurs reprises, sur l'impératif de soutenir l'investissement privé, avec la possibilité d'octroyer d'importantes incitations aux opérateurs exploitant des matières premières locales.

Cette rencontre, organisée à l'initiative du CNESE, vise "l'adoption de stratégies pour le développement de l'industrie électrique au niveau national et international et à jeter les bases d'un développement industriel dans ce domaine, à travers le soutien des activités dans lesquelles notre pays est bien classé, à l'instar du secteur des câbles, la mécanique électrique, la thermorégulation (chauffage, réfrigération et climatisation), les installations électriques (réservoirs, panneaux électriques, armoires) et la maîtrise de l'énergie, entre autres".

Cette manifestation a également pour objectif de déterminer les contraintes entravant le développement du secteur, y apporter des solutions et renforcer les outils et mécanismes juridiques, de manière à offrir un soutien aux exportateurs et améliorer la compétitivité des équipements électriques, dans le but de leur assurer une plus large distribution.

A cela s'ajoute le développement d'équipements innovants susceptibles d'améliorer le rendement énergétique dans l'industrie t destiné aux marchés algérien et international, ainsi que l'évaluation des besoins des entreprises algériennes exportatrices pour relever leurs performances.

Au programme de cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre d'une série de réunions initiées par le CNESE, en matière d'économie nationale et de choix stratégiques, l'animation de conférences axées sur le marché des équipements électriques, le potentiel de l'Algérie et des perspectives d'exportation dans ce secteur.

Des ateliers relatifs à la stratégie adaptée pour intégrer le marché africain, l'accompagnement financier et technique pour l'exportation et le soutien logistique pour l'exportation, ont été également organisés durant cette rencontre qui sera clôturée par des recommandations à soumettre aux autorités supérieures du pays.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X