Madagascar: Déviation de Manambaro - Des milliers d'usagers bloqués dans la boue

La déviation que doivent prendre les véhicules par jour n'est pas une piste normale. Il faut affronter tout un fleuve pour pouvoir rejoindre Tolagnaro.

Accès très difficile. Même les 4×4 n'y passent pas aisément. Hier, un véhicule tout- terrain a été englouti par les eaux car le fleuve Efaho est monté. C'est pourtant le chemin que tous les usagers de la RNS13 doivent prendre pour rejoindre Tolagnaro en provenance d'Ambovombe et le seul par lequel il faut passer pour sortir de la région Anosy pour aller dans l'Androy ou pour faire le trajet sur la RN13, Ambovombe-Ihosy. « La RNT12A vers Vaingaindrano n'est pas encore très conseillée pour rejoindre la capitale vu les eaux de pluie qui approfondissent les boues » témoignent des chauffeurs-guides connaissant cet axe.

La déviation Bovima comme les usagers de la route Ambovombe-Tolagnaro l'appelle, part de la commune rurale de Manambaro, descend sur un champ puis enjambe le fleuve Efaho à l'aide d'une piste en terre et de pierres provisoires pour la retenir, avant de continuer sur une piste en terre plus ou moins ferme, pour aboutir enfin au pont de Manambaro, qui s'est effondré, le 2 janvier dernier. Le principal souci pour les milliers d'usagers est la traversée du « champ », par laquelle les 4X4 doivent enclencher leur crabotage pour pouvoir rouler dans la boue.

Ceci est encore faisable en période d'étiage, mais en période actuelle de crue, c'est quasi- impossible. Une dizaine de camions par jour se coincent et n'arrivent pas à en sortir.

Charte routière

Ces camions transportent notamment des vivres et des marchandises pour Taolagnaro et de Taolagnaro vers la capitale de l'Androy. Ils ne peuvent passer sur cette portion difficile avec leurs chargements. « Nous sommes obligés de procéder à des transbordements de marchandises sur des véhicules plus petits. Mais cela a un coût. Des fois, nos patrons nous disent d'attendre que l'eau descende ou que l'accès s'améliore et nous attendons ici avec nos marchandises » racontent des chauffeurs de camions longeant la commune de Manambaro.

Les passagers de taxi-brousse s'embourbent carrément dans l'eau boueuse pour pouvoir prendre d'autres véhicules de l'autre côté. Les usagers demandent des solutions provisoires «durables» pour ce tronçon de déviation. Un nouveau pont ne sera installé qu'avec les travaux de réfection de la RNS13 prévus démarrer en octobre 2021.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X