Madagascar: Diplomatie - Madagascar au Forum d'Antalya

Le ministre des Affaires étrangères, Djacoba Tehindrazanarivelo a conduit la délégation malgache au forum diplomatique d'Antalya en Turquie du 18 au 20 juin. Un rendez-vous important.

Participation de Madagascar au « Forum diplomatique d'Antalya ». Le ministre des Affaires étrangères, Dr Djacoba Tehindrazanarivelo A. S. Oliva, a conduit la délégation de la Grande île qui a participé à cet événement qui s'est tenu du 1 8 au 20 juin en Turquie. « Ce rendez-vous constitue un rassemblement de haut niveau de professionnels de la diplomatie, de dirigeants politiques, de faiseurs d'opinion et d'universitaires », a-t-on indiqué.

Pour le chef de la diplomatie malgache, le Forum ayant pour thème « Diplomatie innovante, nouvelle ère, nouvelle approche » est une opportunité pour discuter des grands enjeux contemporains et fournir une plateforme de dialogue pour l'établissement de solutions innovantes aux défis régionaux et mondiaux.

Le MAE a en outre expliqué que ce déplacement en Turquie revêt une importance particulière pour la délégation malgache car il a permis de marquer la présence de Madagascar à cette première édition du Forum, faire la promotion des potentialités économiques et mettre en lumière les réalisations de l'État malgache dans différents domaines. Le rendez-vous a également été l'occasion de faire la promotion de

Madagascar en tant que terre d'opportunités pour les investissements

Au Forum, le ministre a participé au panel de discussion sur «L'énergie: quel avenir nous attend? », et en a profité pour mettre en avant les efforts fournis par l'État malgache dans ce domaine, notamment le passage vers la production d'énergie propre, la mise en place du REDD+ et la nécessité de garantir une répartition juste et équitable des investissements dans le domaine de l'énergie compte tenu de son importance pour l'industrialisation.

Il a été aussi présent au dialogue sur la coopération entre l'Afrique et la Turquie dont l'objectif était de dresser un panorama des liens de coopération entre ce dernier et les pays africains étant donné que l'Afrique subsaharienne est devenue une priorité pour la Turquie comme en témoignent de nombreux investissements dans les secteurs du gaz, des mines, des services bancaires et des infrastructures (aéroports, autoroutes, hôpitaux, installations industrielles, ports, routes, stades).

À la suite de la présentation des activités africaines de six grandes entreprises turques devant 11 ministres des Affaires étrangères africains assistant à ce dialogue, le ministre a exposé les différents secteurs dans lesquels ces entreprises pourraient investir à Madagascar, tels que l'énergie, le tourisme, les infrastructures portuaires et routières, l'agriculture et les mines, entre autres.

En marge de sa participation à cette importante rencontre, le ministre des Affaires étrangères s'est entretenu avec Mevlüt Çavusoglu, ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie, pour discuter des sujets d'intérêts communs portant sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. Le Chef de la diplomatie malgache a également pu échanger avec d'autres ministres des Affaires étrangères présents au Forum.

Un partenariat à muscler

Pour les diplomates des deux pays, la Turquie et Madagascar peuvent miser sur un certain nombre d'opportunités réciproques dans différents domaines afin d'aboutir à une forme de partenariat étroit et inscrite dans la durée. « Malgré la distance qui existe entre nous, Madagascar a une importance considérable pour la Turquie. Madagascar est un acteur important dans la Région Océan Indien et nous le voyons comme l'un des acteurs clés dans la promotion de la coopération de la Turquie avec les pays de la région » a confié la partie turque lors de la célébration du 29ème anniversaire des relations diplomatiques entre Madagascar et la Turquie en 2019.

Pour rappel, l'ouverture de l'Ambassade de la République de Turquie a été actée en 2010 et la visite du président Erdogan en 2017 a donné une dimension nouvelle aux liens qui unissent les deux pays. « La coopération turco-malgache se diversifie dans les domaines de la culture, de l'éducation, de la formation, de la santé. À l'image des échanges de visites entre techniciens malgaches et turcs, le sport s'avère, une fois encore comme un élément incontournable de rapprochement entre les peuples, illustré par la visite en terre malgache d'une délégation de fédération turque de karaté » a déclaré alors le ministre de la Défense nationale, Léon Rakotonirina.

Actuellement, Ankara et Antananarivo continuent à travailler sur l'ouverture de l'office de l'Agence turque de Coordination et de Coopération (TIKA), à Madagascar. Pour nombre d'observateurs avertis, cette structure en projet devrait apporter la dynamique qui manque encore pour muscler sérieusement les relations entre les deux pays et pousser davantage les investisseurs turcs à miser sur les potentialités économiques de la Grande île.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X