Madagascar: Tuléar - La grogne des utilisateurs de la Jirama

Apprenant le futur changement de tarif de la Jirama (tarif Optima), les commentaires vont bon train. Les craintes sont palpables.

Ayant appris par voie de radio le changement de tarif de la Jirama, les utilisateurs se demandent comment cela va se passer. Ils savent déjà que la Jirama vendait à perte, comment fera-t-elle pour planifier un nouveau tarif pour toute l'île ? La Jirama compte taxer plus les bâtiments non-résidentiels et diminuer le tarif suivant les classes sociales. En un mot, ceux qui sont aisés paient un peu plus. Il faudra aussi voir que plusieurs bâtiments administratifs ne paieront plus leur consommation, ce qui constituera une charge lourde pour la Jirama. L'électricité marche en ce moment, après que quelques transformateurs et câbles usagés aient été remplacés.

Pompe bricolée. La semaine dernière, l'eau manquait énormément à Tuléar-ville. La pompe F6, du côté de Miary, ne fonctionnait pas. Des techniciens ont travaillé toute la semaine, et elle s'est remise à marcher, avant-hier, dimanche 20 juin. N'empêche que c'est une pompe bricolée (elle figure parmi les quatre pompes (F3-F4-F5-F6) achetées par PIC2 en 2018-19), elle marche cahin-caha). Par ailleurs, l'eau de Fiherenana ne suffit plus. Il a fallu procéder aux forages et construire un nouveau château d'eau de 880m3, évidemment en tenant compte de l'exode rural. À l'approche des fêtes du 26 juin, la ville est bondée de monde. Sans compter les casseurs qui attendaient la suite des grèves des étudiants.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X