Burkina Faso: Formation continue des enseignants - L'initiative IFADEM 100% en ligne lancée

Le ministre en charge de l'éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro : « Mon département est engagé dans la conception d'un projet dont le but est d'offrir des formations en ligne au personnel de l'éducation ».

Le ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a lancé, le lundi 21 juin 2021, à Ouagadougou, à titre expérimental l'Initiative francophone de la formation à distance des maîtres (IFADEM) au profit de 432 enseignants du primaire.

432 enseignants du primaire vont bénéficier d'un renforcement de leurs capacités pendant six mois dans le cadre de l'Initiative francophone de la formation à distance des maîtres (IFADEM).

Le lancement de la formation IFADEM 100% en ligne au profit de ces enseignants a eu lieu, le lundi 21 juin 2021, à Ouagadougou.

Il intervient après la mise en œuvre réussie de la phase pilote de l'IFADEM, conduite au Burkina Faso entre 2016 et 2019, avec l'appui de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) avec le financement de l'Union européenne (UE).

Selon le ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), Pr Stanislas Ouaro, la formation à distance, s'appuyant sur les technologies de l'information et de la communication, est l'alternative la plus sûre pour prendre en charge « efficacement » un grand nombre d'apprenants, tout en minimisant les coûts financiers et les problèmes organisationnels liés aux formations en présentiel. « Basée sur l'autoformation, la formule responsabilise l'enseignant et lui permet de renforcer ses capacités professionnelles, tout en restant à son poste », a-t-il indiqué.

A l'en croire, au regard du contexte sécuritaire et sanitaire au Burkina Faso, la formation à distance n'est plus un luxe, mais une nécessité. Cette initiative, a-t-il expliqué, doit permettre à son département de renforcer les capacités des enseignants afin que la qualité de l'éducation soit améliorée.

« On a amélioré significativement l'accès à l'éducation dans notre pays, mais malheureusement, en termes de qualité, on est toujours à la traîne », a-t-il soutenu.

Il a félicité les enseignants inscrits pour la formation et encouragé les encadreurs pédagogiques retenus pour assurer le tutorat en ligne et l'équipe de coordination du dispositif de formation en expérimentation.

Après le lancement, les acteurs se sont donné rendez-vous en décembre prochain pour évaluer la phase pilote de cette initiative.

Selon le ministre Ouaro, l'initiative sera étendue aux autres ordres d'enseignement (préscolaire, post-primaire et secondaire) si elle s'avère concluante après son évaluation.

En plus du Burkina Faso, la formation IFADEM 100% en ligne est aussi lancée en Côte d'Ivoire, au Niger, en République Démocratique du Congo et au Sénégal.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X