Afrique: Inspection technique des navires - Des inspecteurs des Etats du golfe de Guinée renforcent leurs capacités

L'Institut de sécurité maritime interrégional (Ismi) organise du 21 juin au 9 juillet 2021, à Abidjan, une session de formation en ligne.

Vingt-cinq (25) inspecteurs de sécurité des navires issus des Etats du golfe de Guinée prennent part depuis ce lundi 21 juin, et ce, jusqu'au 9 juillet prochain, à une session de formation en ligne sur l'inspection technique des navires. En particulier le contrôle par l'Etat du pavillon et le contrôle par l'Etat du port.

Initié par l'Organisation maritimeinternationale(Omi), en partenariat avec l'Institut de sécurité maritime interrégional (Ismi) de l'Académie régionale des sciences et techniques de la mer (Arstm), ce cours vise à renforcer les capacités des inspecteurs de la sécurité des navires conformément aux instruments de l'Omi.

A la cérémonie d'ouverture, le directeur de l'Ismi, le Lieutenant-Colonel Abé Aké Lazare, représentant le Directeur général de l'Arstm, Colonel Karim Coulibaly, a souligné que cette formation a pour but de corriger les insuffisances des administrations maritimes en termes de ressources humaines bien formées et hautement qualifiées, maîtrisant les instruments pertinents en matière de sécurité de la navigation maritime, de sûreté du navire ainsi que de lutte contre la pollution par les navires.

« Il a été constaté suite aux audits conduits par l'Organisation maritime internationale (Omi) en Afrique de l'Ouest et du Centre sur la mise en œuvre de ses instruments pertinents que plusieurs administrations souffrent d'un déficit de ressources humaines bien formées et hautement qualifiées, maîtrisant les instruments pertinents en matière de sécurité de la navigation maritime, de sûreté du navire ainsi que de lutte contre la pollution par les navires », a-t-il soutenu.

En effet, dira-t-il, la plupart des normes en vigueur sont méconnues, non ratifiées ou si elles le sont, ne sont pas transposées dans l'ordre juridique interne ou sont mal ou insuffisamment appliquées. Et face à ces défaillances, l'offre de formation dans ces domaines est pratiquement inexistante dans l'ensemble des Etats du golfe de Guinée.

Selon lui, la conséquence de cette situation, c'est que les Etats concernés ont beaucoup de mal à accomplir leurs obligations en tant qu'Etats du pavillon et Etats du port. « C'est fort de cette situation que l'Ismi a décidé de la mise en place de ce programme de formation qui démarre avec l'appui de l'Omi, mais qui devra se consolider dans la durabilité », a-t-il poursuivi.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par William Azuh, chef de la section Afrique, Subdivision pour le développement maritime, représentant le chef de Subdivision pour le développement maritime, de la division de la coopération technique de l'Organisation maritime internationale, Chris Trelawny.

Au nombre des auditeurs figurent 5 Togolais, 3 Béninois, 5 Guinéens, 1 Sénégalais, 1 Gabonais, 3 Congolais et 7 Ivoiriens.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X