Sénégal: Sadikh Niass, secrétaire général de la Raddho, sur les opérations de sécurisation - «Il faut s'inscrire dans la durabilité»

«L'Etat doit garantir la sécurité des personnes et de leurs biens. C'est ainsi que des opérations de sécurisation sont souvent menées par les unités dédiées à cela. Souvent médiatisées, ces opérations ne doivent pas être simplement des actions d'éclat».

C'est l'avis du Secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho), Sadikh Niass. Interpellé au surlendemain des opérations de sécurisation lancées, samedi 19 juin 2021, par le Général de Division Moussa Fall, un peu plus de 48h après sa promotion comme Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, il soutient que «ce sont des opérations qui ne doivent pas être ponctuelles. Elles doivent être pérennes pour pouvoir assurer de manière continue la sécurité des personnes et des biens».

Mieux, selon Sadikh Niass, «il faut aussi qu'elles soient systématisées dans tous les quartiers, surtout dans les points chauds de Dakar, à cause du nombre d'agressions qui augmentent de jour en jour, l'insécurité dans la banlieue, dans certains quartiers de Dakar-Centre».

Le Secrétaire général de la Raddho trouve aussi qu'il faut s'inscrire dans la durabilité. «Il faudrait trouver une stratégie durable pour pouvoir assurer la sécurité des personnes et des biens par les Forces de défense et de sécurité et éviter de faire des effets d'annonce seulement, des opérations de charme et faire beaucoup de publicité ou rependre à la case de départ», a soutenu Sadikh Niass. Avant d'ajouter «qu'il faut veiller aussi qu'il y ait un suivi pour assurer la sécurité des personnes et des biens».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X