Sénégal: APR - Candidature à la mairie de linguère - La foire d'empoigne

La course à la municipalité de Linguère s'annonce déjà difficile à cause des responsables politiques de l'Alliance pour la République (Apr) qui se sont déjà livrés à une guerre de mobilisation lors du passage du président Macky Sall dans le Djoloff, le samedi 19 juin, dernière étape de la tournée économique qui l'a conduit dans les régions du Nord du Sénégal du 12 au 19 juin 2021.

Avant même d'arriver à l'élection, le choix du responsable politique qui conduira la liste du camp présidentiel sera très disputé.

La bataille pour le contrôle de la mairie de Linguère sera rude. C'est ce qu'annoncent, en tout cas, les premières tendances et confirmées par la visite du président Macky Sall ; occasion pendant laquelle chaque leader a prêché pour sa chapelle en usant de la force de mobilisation de ses militants. Cette attitude traduit, sans nul doute, l'envie pour chacun d'eux de briguer le suffrage des Linguérois.

Déjà, le directeur de l'Agence nationale pour les énergies renouvelables (Aner), Djiby Sara Ndiaye, a fait montre de son souhait d'aller à l'assaut des urnes pour remplacer l'ancien ministre de l'Intérieur et la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, à la tête de la municipalité. «Ce qui reste clair, c'est que la mairie de Linguère m'intéresse. Mais, je l'ai toujours dit, j'appartiens à un parti et bien évidemment à une coalition. Je ne peux pas me détacher de ce parti ou de cette coalition pour faire une déclaration de candidature.

Ce serait ne pas respecter mes frères de parti. Mais il est clair que la mairie m'intéresse et je travaille dans ce sens d'ailleurs», a confié Djiby Sara Ndiaye à une source contactée par la Rédaction de Sud Quotidien. Même si sa candidature n'est pas encore officielle, il est constant que Djiby Sara Ndiaye est devenu beaucoup plus présent dans la commune de Linguère et même dans d'autres contrées où la communauté djoloff-djoloff est fortement représentée.

A Linguère, ses partisans sont déjà sur pied de guerre. Il n'existe pas de différend connu entre le directeur de l'Aner, Djiby Sara Ndiaye, et Aly Ngouille Ndiaye qui se trouve être, par ailleurs, son cousin. Mais, la rivalité est vivace entre les deux camps. Même les réseaux sociaux n'y échappent pas. Dans une commune où une élection locale à l'habitude d'occuper toutes les attentions, à cause du vote affectif et de l'affinité qui existe entre les habitants, les débats vont bon train et présagent une forte discordance entre les deux leaders.

A côté d'eux, il y a le coordonnateur départemental de l'Apr, Sidel Sow, qui a fini de s'imposer non seulement dans la commune mais aussi dans le Djoloff. Reste maintenant à savoir s'il est prêt à aller à la conquête du suffrage des habitants de Linguère ? La récente visite du président Macky Sall a été aussi l'occasion pour le coordonnateur national da la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), Moussa Sow, de tisser sa toile. Même s'il n'a pas encore fait de déclaration manifeste, il est toutefois utile de se demander le rôle qu'il jouera dans les dualités envisageables. Il n'a été avec aucun leader politique lors du récent accueil du président.

C'est une démarche en solitaire, motivée par la volonté de soutenir le président de la République, Macky Sall, qu'il a adoptée. «Pour le moment, je suis en train de construire ma base pour soutenir le président de la République», dit le directeur du Développement communautaire au ministère du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale, Alioune Lecor. Il est un jeune cadre du Djoloff qui ne dira pas non à une candidature à la mairie de Linguère. «Je réunis tous les critères pour être maire. Ce que je veux, c'est mettre l'expérience que j'ai du développement communautaire au service de ma commune», nous souligne-t-il, au téléphone.

Ainsi, il compte mettre à profit ses huit années de chefferie de Directions rattachées au ministère de la Femme et de la Famille ou à celui du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale. La forte présence des leaders confirmés de l'Apr dans la commune ne le dérange pas. Pour lui, ce qui compte, c'est de se ranger derrière le candidat qui sera choisi par le président de la République, Macky Sall. Celui qui sera choisi dans le camp de la mouvance présidentielle fera face à d'autres qui se sont déjà manifestés.

Journaliste de formation, ancien de la radio Walfadjri, actuellement en service au ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Demba Arame Ndiaye est intéressé par la mairie de Linguère. Il compte porter la candidature d'une coalition qui sera formée après concertation de son mouvement «Waxtaan Ba Diuboo» avec les différentes parties concernées par la gestion de la cité. Demba Arame Ndiaye dit vouloir être le candidat d'un consensus.

Fary Ndao Ly, un jeune chauffeur de l'administration, ira aussi à la conquête de la mairie. La forte présence des responsables politiques de l'Apr ne l'ébranle guère, a-t-il dit au bout du fil. Le choix de la candidature au sein de ce parti mènera à des dissidences qui seront fatales au camp présidentiel, une aubaine pour les candidats à son image. Il reste, selon lui, un choix judicieux car, bénéficiant du soutien de l'ancien responsable politique libéral, Habib Sy.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X