Afrique de l'Ouest: CEDEAO - Les chefs d'Etat examinent les questions liées à l'évolution de leur organisation

Les chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont tenu, le 19 juin, une session ordinaire à Accra, au Ghana, en vue de mettre sur pied une stratégie efficace, susceptible de recadrer le processus de lancement de leur monnaie unique, l'Eco,

Placée sous la houlette du président ghanéen, Nana Ankwa Akufo-Addo, en sa qualité de président en exercice de la Commission des chefs d'Etat de la CEDEAO, cette 59e session a permis aux participants d'échanger sur le nouveau programme d'activités, après la Covid-19, et sur une nouvelle date de lancement de l'Eco, à l'horizon 2027.

Insistant sur la diligence de la mise en œuvre des décisions prises lors de la 58e session ordinaire tenue en janvier, les chefs d'Etat ouest-africains ont résolu d'adopter le pacte de convergence et de stabilité macroéconomique entre les pays membres de la Communauté, dont la phase de convergence couvrira la période allant de 2022 à 2026. Cependant, celle de la stabilité sera enclenchée à partir du 1er janvier 2027.

« Nous devrions prendre note de la feuille de route que nous avions élaborée pour le lancement de l'Eco à l'horizon 2027. Et charger le Comité ministériel de continuer à travailler pour résoudre toutes les questions en suspens », ont déclaré les chefs d'Etat, avant de reconnaître qu'en dehors des quelques difficultés rencontrées, il y a eu quelques progrès réalisés dans la ratification de l'accord.

Par ailleurs, ils ont exhorté l'autres États membres à accélérer le processus de ratification de la Zlécaf et ont demandé à la commission de la CEDEAO de continuer à coordonner les positions communes pour les négociations, afin de s'assurer qu'elles s'appuient sur les acquis de l'organisation.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X