Congo-Brazzaville: Coupe Davis de Tennis - Le ministre des Sports souhaite plein succès aux compétiteurs

Avant le coup d'envoi de la Coupe Davis, Groupe Afrique zone IV, qui met en compétition plus d'une dizaine de pays africains du 22 au 28 juin à Brazzaville, le ministre Hugues Ngouelondélé a souhaité que ce rendez-vous sportif continental soit une réussite et que le sport demeure un vecteur d'union entre les peuples.

« Avec joie et plaisir, je vous souhaite la bienvenue en terre congolaise. Vous êtes ici chez-vous et ce ne sont pas que des mots mais c'est une réalité, parce que le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, en dotant le Congo d'infrastructures sportives modernes avait à cœur de rapprocher les hommes afin qu'ils s'expriment sans frontières », a déclaré le ministre en charge des Sports, Hugues Ngouélondélé, évoquant la dimension internationale du sport.

S'adressant aux athlètes, le ministre a souligné que ces derniers sont en terre congolaise pour porter haut l'ambition de leurs différents pays en améliorant leurs performances. Ainsi, il a souhaité que l'envie légitime de gagner ne prenne pas le dessus sur l'une des valeurs du sport qui est celle d'unir les peuples.

« Le sport est un puissant vecteur de brassage et il doit le demeurer pour l'harmonie de nos sociétés souvent traversées par des questionnements multiples qui fragilisent son essor », a-t-il rappelé en invitant la communauté sportive africaine réunie à Brazzaville à placer le temps de cette compétition dans l'excellence, l'amitié, le fair-play et la tolérance.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X