Congo-Kinshasa: Paris la défense Arena - Koffi Olomide annonce le concert de sa vie

Invité du Journal Afrique sur TV5 Monde, le 19 juin, le chanteur congolais de notoriété internationale en manque de ses fans s'est bien réjoui rien qu'à l'idée de retrouver « le grand public africain » le 27 novembre, l'occasion de leur faire découvrir Légende, son nouvel album truffé de featurings.

Il était censé se tenir initialement le 13 février mais a été reporté au 27 novembre à la suite de covid-19. Le Grand Mopao a donc confirmé très enthousiaste, suite à l'annonce de la journaliste, la tenue de son prochain spectacle qu'il a tout de suite présenté comme « le concert de ma vie ». Et d'ajouter sur la même lancée : « J'invite tous les Africains, les Koffiettes, les Koffiphiles à se faire vacciner pour pouvoir entrer allègrement à Paris la défense Arena ». Il l'a affirmé sur le plateau samedi qu'à ses yeux : « C'est vraiment le concert de ma vie. J'ose le dire, c'est le concert où j'aimerai voir l'amour rendu à Koffi Olomide ». Car de son côté, a-t-il avoué : « Moi j'aime le public. Sans le public, je ne suis rien ». Et de poursuivre la main sur le cœur : « Là, cela fait douze- treize ans que je n'ai pas été en face du grand public africain, de mon public. Cela me manque beaucoup, cela me pèse énormément. J'ai beaucoup sur le cœur, j'aimerai donner ce soir-là ».

Se livrant à quelques confidences, Koffi Olomide a évoqué les contours de son opus, la fameuse Légende qu'il concocte depuis trois ans déjà. « Je voulais me lancer le défi d'être up to date, faire ce qui se fait aujourd'hui. Un exercice auquel je me suis livré avec plaisir. Et, les ingénieurs de son, ma foi, ont pris plaisir à me voir le faire », a-t-il affirmé. Ceci explique qu'il soit truffé de featurings, car « nul ne se suffit à lui-même ». Le « Quadra Koraman » nourrit le bon espoir qu'ainsi : « le public sera ravi de me retrouver en paparapa, comme on le dit. Un papa qui essaie de s'adapter, d'être au goût du jour ». La présence des jeunes stars du moment, notamment les Nigérians Davido et Tina Savage était d'ordre à ajouter de la saveur à l'album, preuve que la musique n'a pas de frontières. Pour Koffi cela rime à « être ensemble pour faire la fête ». Et en rapport avec son prochain concert, il a émis ce vœu : « J'espère que ce sera le cas le 27 novembre, cette date me tient vraiment à cœur ». Au final, a-t-il soutenu : « Dans cet album, il y a plusieurs directions, chacun devrait normalement y trouver son compte ». Et de prévenir encore : « les gens vont trouver du plaisir dans les quatre à six titres à paraître avec des jeunes ».

En outre, quant aux multiples collaborations qu'il a alignées ces dernières années avec notamment Hiro, Singuila Keblack, Naza ou encore Gaz Fabilouss, il a dit être l'objet de leurs sollicitations. « Je suis davantage choisi par ces jeunes. Sur dix, j'en ai accepté huit », a fait savoir Koffi. Et d'ajouter : « Si l'expérience que j'ai accumulée, ce que je fais, je ne le mets pas au service de la jeunesse, je n'aurai pas accompli ma mission ». Pour sa part, a-t-il prétendu, «en tant que chanteur, vieux routier, c'est un devoir aujourd'hui et un plaisir en même temps ».

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X