Congo-Brazzaville: Covid-19 - Des lourdes amendes pour les contrevenants au respect des gestes barrières

La ville de Kinshasa qui est en pleine 3e vague de la pandémie de covid-19 vient de renforcer les mesures préventives pour réduire la propagation de cette maladie avec des variants indien et sud-africain. A travers un arrêté pris le 21 juin, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, vient de durcir les mesures préventives allant jusqu'à imposer des sommes colossales à titre d'amende à toute personne qui va enfreindre ces mesures.

Dans son arrêté pris le 21 juin, l'autorité urbaine interdit entre autres la vente sur la voie publique, le rassemblement ou manifestations de plus de vingt personnes aussi bien sur les lieux publics que privés clos. L'organisation des deuils et veillées mortuaires dans les salles, funérariums ou en famille est aussi interdite. Pour les enterrements, le nombre d'accompagnateurs des dépouilles mortelles vers le cimetière ne doit pas dépasser cinquante personnes. Dans les transports publics, seuls 50% de la capacité d'accueil seront tolérés. Quant aux motos-taxis, ils ne sont autorisés qu'à transporter un seul passager.

Le chef de l'exécutif provincial de Kinshasa appelle les entreprises publiques et privées, l'administration publique à fonctionner avec 50% de leur capacité d'accueil. Et les restaurants de fonctionner jusqu'à 21h00 avec une capacité d'accueil ne dépassant pas 50%. Mêmes restrictions pour les églises qui doivent réduire le nombre des participants aux cultes et messes à 50%, tout en respectant les mesures barrières.

Pour tout accès dans la ville de Kinshasa ou toute sortie vers une autre province, le gouverneur Gentiny Ngobila oblige aux voyageurs de détenir une attestation médicale confirmant le résultat PCR Covid-19 négatif établi par l'INRB ou par une autre formation médicale agréée.

Par ailleurs, l'autorité urbaine détermine les amendes à coller à tout contrevenant aux mesures prises:

- Pour défaut de port du masque: 10.000 FC;

- Couvre feu : 50.000 FC;

- Taxi-moto avec plus d'un passager: 20.000FC

-Transports publics dépassant 50% de capacité d'accueil et avec passagers debout : 100.000 FC;

- Restaurants dépassant 50% de capacité d'accueil : de 100.000 FC à 1.000.000 FC;

- Ouverture terrasses, bars et lounge bars: 10.000 FC pour le client, et de 100.000 FC à 1.000.000 FC pour le propriétaire,

- Ouverture boîte de nuit : 10.000 FC pour le client, et 200.000 FC à 2.000.000 FC pour le propriétaire,

- Organisation des deuils et veillées mortuaires : 500.000 FC. Si ces derniers sont organisés dans une salle ou un funérarium, celui-ci sera fermé pour une durée de quinze jours et le propriétaire sera puni d'une amende allant de 500.000FC à 1.000.000 FC.

Pour les manifestations de plus de vingt personnes : de 200.000 FC à 1.000.000FC à charge de l'organisateur de la manifestation, et le propriétaire du lieu d'organisation des manifestations sera puni d'une amende de 1.000.000 FC à 2.000.000 FC. Et en cas de non-respect des mesures barrières par une église, celle-ci sera fermée pour une durée de quinze jours.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X